This page is not available in your language, please, choose yours

La caravane passe… et repasse au cabaret sauvage.

Publié le 31 mars 2008

Infos pratiques


59, Boulevard MacDonald
75019 Paris 19

Plus qu'un concert, "Le Vrai Faux Mariage de Sacha et Mona" est avant tout une fête fabuleuse et délirante, dont le groupe "La Caravane passe" s’amuse à officialiser sur scène. Cela se passe le 9 Mai, et le 16 Juillet prochain… pour le plus grand bonheur des convives.

Les personnes du public sont considérées ici comme des invités lambda assistant à un mariage « non conventionnel » tzigane… La cérémonie est véritablement le fil conducteur du spectacle. Mais cette réunion devant officialiser l’union de deux êtres complètement loufoques, n’est qu’un prétexte à la fête. L’interaction entre le public et le groupe est unique et a quelque chose d’irréel…
Les festivités débutent avant même l'entrée du Bataclan de Paris, avec un orchestre déjanté qui accueille les spectateurs dans la rue, et les accompagne à l'intérieur.

Durant près de trois heures, La Caravane passe danse, chante et s’amuse avec son public.
Le tout avec des litres de sueur, arrosés par des litres de vodkas dont profite aussi le public. Du jamais vu !
Les musiques tziganes se mélangent et nous envoûtent, créant une ambiance complètement psychédélique.
La troupe est habillée de costumes « kitschs » façon tzigane. Sacha, le faux marié est quant à lui looké façon Elie Semoun dans "les Démons de Jésus". Au programme : coupe « banane » au gel et cravate de l’oncle Sam.
Les décors conceptualisent l’extravagance de la scène. Les mariés sont accompagnés d’un bar aux normes gigantesques, d'un abri de tissu translucide et d’autres détails insensés.
La cérémonie se déroule au rythme des disputes et des réconciliations du couple, le tout sur fond de comédie et de discours endiablés.

La musique, qui est véritablement le cœur du projet et la base de la création du groupe, est démentielle.
Oscillant entre reprises éclectiques ('Miserlou', 'Carmen' etc.) et compositions amusantes, le répertoire sert avant tout de prétexte à une musique tzigane festive, le tout dans un Bataclan surchauffé.

Le concert se termine de façon originale : l’ensemble de la troupe descend faire la fête avec son public dans la fosse, accompagné d’une fanfare de plus en plus joyeuse, vodka oblige !

Pour conclure, et n’ayons pas peur des mots, une banalité s’impose (Oups !) : Le mariage est effectivement la plus belle chose au monde.











VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

2 commentaires

  • Avatar de repierinho

    repierinho le 21/07/08 à 17h54

    J'y étais... et je confirme !

  • Avatar de jean-pierre

    jean-pierre le 21/07/08 à 00h52

    Extraordinaire concert de la caravane passe au cabaret sauvage. Cette musique est pleine de vie. Une très bonne ambiance dans ce lieu très conviviale.

L'AGENDA

Annoncez votre événement