This page is not available in your language, please, choose yours

Report : keren ann à la cigale

Publié le 25 mai 2011 Par Caroline J.
Keren Ann

Infos pratiques


120 boulevard de Rochechouart
75018 Paris 18

Mardi 24 mai 2011, le public de Keren Ann avait rendez-vous à la Cigale pour le premier des deux concerts de l’artiste, prévus ce printemps dans la capitale. Des retrouvailles émouvantes et dansantes que Sortiraparis ne pouvait pas manquer.

Mais les fans de Keren Ann avaient tout d’abord rendez-vous avec l’artiste français Doriand, qui a d’ailleurs déjà collaboré avec la chanteuse. Une mise en bouche plutôt douce et agréable à découvrir, portée par des textes particulièrement bien soignés.

Place ensuite à celle que tout le monde attend : Keren Ann, qui entre sur la scène de la Cigale à 21h. Une entrée magnifiquement mise en scène par un jeu visuel et sonore. Le public se laisse alors porter par un décompte, à partir du chiffre 101, référence à son dernier opus et titre éponyme. Puis vous l’aurez sans doute deviné, une fois le décompte terminé, le rideau kabuki tombe au sol, laissant apparaître Keren Ann. Vêtue d’une robe noir, et accompagnée de ses 4 musiciens, la chanteuse nous fait également la surprise d’être blonde !

Une fois en piste, le show est parti pour durer environ 1h40. Des arrangements rock comme sur "Chelsea Burns", "It ain't no crime" ou bien "Sailor & Widow" aux balades plus sensuelles et planantes à l’instar de "Song from a Tour Bus", "Strange Weather". Des anciens tubes comme "Not Going Anywhere" ou "Lay Your Head Down" aux plus récents comme l’électro pop "My name is trouble" ou "Sugar Mama"…

Bref, Keren Ann nous fait voyager à travers ses albums avec des arrangements parfaitement bien élaborés, le tout orchestré par une très belle mise en lumière.

Sur scène, la chanteuse semble visiblement moins timide que sur ses précédentes tournées. Elle n’hésite plus à bouger, collé-serré contre sa guitare, à rejoindre ses excellents musiciens ou même à reproduire la chorégraphie de son clip « My name is trouble ».

La prise de parole face au public semble aussi plus naturelle et démonstrative, lançant des « Vous m’avez manqué » ou « What’s up ? ». La musicienne en profite même pour se confier : « Ahh Paris, Paris ! J’étais toute excitée comme si j’allais retrouver un vieil amant. J’ai même une nouvelle couleur de cheveux, une robe et des beaux gosses sur scène ! »

Une générosité que ses fans lui rendront en la rappelant deux fois sur la scène de la Cigale. Deux rappels au cours desquels, elle improvisa un trio, voix-guitare-violon, avec Doriand et Karen Burnon, son ancienne acolyte de Shelby.

Pour le second rappel, Keren Ann n’hésita pas à reprendre « Daddy you been on my mind », de Bob Dylan, qui, comme elle le rappela si bien, fêtait ses 70 ans hier. Pour le grand final, Keren Ann réussit à faire lever toute la salle de la Cigale sur une seconde version plus électro rock de "My name is trouble". Une version qui nous montre bel et bien l’étendue du talent de cette auteure, compositeur et interprète, qui n’a pas fini de nous surprendre.

Pour les plus chanceux d’entre vous, ne la manquez pas ce soir, mercredi 25 mai 2011, à la Cigale pour son second concert parisien. L’artiste sera aussi à Rock en Seine, le samedi 27 août 2011.

Crédit photos : Caroline Jolivet


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement