This page is not available in your language, please, choose yours

Bill Callahan est de retour à la Gaîté Lyrique

Publié le 25 novembre 2011 Par Pauline L.
Bill Callahan

Bill Callahan, roi de la folk indépendante, sera sur la scène de la Gaîté Lyrique samedi 26 novembre.

Bill Callahan est le petit chouchou de la folk moderne. Surtout parce qu'il arrive à la réinventer. Avec une guitare et une voix, particulièrement belle et profonde, Callahan chante ses textes cryptiques avec des tonalités de messie. Particulièrement prolifique, il sera de retour à la Gaîté Lyrique demain. Il a sorti des disques sous les noms de (smog) et Smog, jusqu'à laisser tomber les pseudos pour se découvrir en tant que Bill Callahan, tout simplement.

L'expérience de son Apocalypse (titre de son disque récent) sur scène devrait être particulièrement marquante. Pensé comme une sorte de concept album, Apocalypse réfléchit à une réécriture de l'histoire américaine. La nature sauvage, la violence humaine et l'histoire trouble du pays intéresse particulièrement l'artiste. D'une nature vide à une société capitaliste au bord de l'inhumanité, ce cheminement est vu par le prisme de la perception de Callahan, génial en conteur mystérieux.

Il n'y a rien de clair dans ce que raconte Callahan parce que les morceaux de ses disques se lisent comme de petites énigmes dans un tout quasi-mystique. Il est représentatif de ce genre un peu indistinct que l'on appelle l'alt-country. Mais il dépasse largement le cadre de cette représentation, et s'inscrit plutôt comme un artiste aux multiples facettes qui réussit aussi bien dans le domaine pop que dans celui d'une folk éthérée. Parfois à la lisière du spoken word, Bill Callahan est plutôt un ovni qui ne ressemble à rien d'autre qu'à lui-même. Par sa voix, on peut être tenté de l'assimiler à d'autres artistes indépendants comme Lambchop ou Tindersticks.

Au début de sa carrière, Callahan commence en bricolant des sons sur ses guitares désaccordées. C'est le temps de l'expérimentation et de les premières cassettes auto-produites. Ensuite, il sort son premier album Sewn to the Sky, pas particulièrement remarquable et qui ne sera pas particulièrement retenu par la critique ou par le public. Contrairement à la suite de sa carrière, il ne s'intéresse pas encore à ses textes, mais plutôt à se jouer des musiques, des sonorités, et surtout du champ des possibles ouvert par sa guitare. Après 1993, Callahan commence à enregistrer des disques plus professionnels, et travaille à la qualité de sa musique et de ses textes. Ceux-ci deviennent particulièrement intéressants, plein d'humour, souvent décalés, contenant des phrases chocs comme tant de petites prophéties. La voix de Callahan est très grave, presque monocorde, et pourtant elle est dotée d'une multitude d'inflexions et de petites subtilités. Il travaille au début des années 90 avec la star des producteurs indé, Jim O'Rourke, qui a notamment fait partie de Sonic Youth. Il sort une série de disques très réussie : Dongs of Sevotion, Supper, Red Apple Falls et A River Ain't Too Much To Love. Sur ce dernier figure le morceau « I'm New Here », qui sera repris et popularisé plus tard par Gil Scott Heron. Dans le lot des célèbres covers de l'artiste, Cat Power a aussi repris sa chanson « Bathysphere » sur son album What Would the Community Think et la chanson « Red Apples » sur son disque Cover Record.

À cette époque, Callahan enregistre sous le nom de Smog, des mélodies libres, pleines de variations. Le paradoxe de la musique de Smog réside dans l'apparente monotonie de ses chansons, contre-balancée par le vrai souffle d'inspiration qui les habite. Depuis 2007, Callahan a décidé d'utiliser son vrai nom pour signer ses albums. Il sort le très beau Woke on a Waleheart en 2007, suivi en 2008 par le décevant Sometimes I Wish I Were An Eagle. Ses albums sortent sur le prestigieux label Drag City. C'est en avril 2011 que Bill Callahan propose son Apocalypse, disque parfait qui dresse le portrait d'un monde en décrépitude. C'est cet album concept qu'il viendra défendre samedi à la Gaîté Lyrique.

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement