This page is not available in your language, please, choose yours

Os Kuduristas, d'Angola à Paris

Publié le 12/10/12 Par Mélanie B.
Partager sur twitter
Partager sur Google+

Infos pratiques

Du 11/10/2012 au 14/10/2012

La Villette Enchantée
211 avenue Jean Jaurès
75019 Paris 19

M° Porte de Pantin

Gratuit

Pendant quatre jours, OS Kuduristas Quintal vous invite à découvrir l'Angola. A quelques heures de l'événement hier, nous avons rencontré Coreon, artiste et producteur exécutif, qui nous parle de la manifestation, sa genèse et de son pays.

Plus qu'un mouvement musical, le Kuduro est une pratique culturelle, un phénomène social qui trouve ses origines dans l'Angola des années 90. Meurtris par la Guerre Civile, les plus jeunes trouvent alors un exutoire dans la musique. Imprégnés depuis l'enfance par l'esprit festif des festas de quintal, la semba et le folklore traditionnel transmis par leurs aînés, ils commencent à bricoler leur propre identité artistique. Où se rejoignent les tendances électroniques émergentes et les rythmes angolais, naît le Kuduro. Propagé clandestinement dans les raves, il s'accompagne bientôt d'une danse, elle-même issue de cette étonnante combinaison des genres. Et plus le pays s'ouvre au monde, plus le Kuduro se tourne vers l'extérieur. On ne le chante plus seulement en kimbudo ou en portugais mais désormais aussi en anglais, en chinois ou en pakistanais.

Façonné à l'image de l'Angola, le Kuduro est exubérant et optimiste. Dans ce pays d'Afrique du Sud, on aime le carnaval et ses couleurs, on prône l'esthétisme et l'individualité. Dans le respect des traditions, tournés vers l'avenir, les artistes Kuduristas préservent ces valeurs, transcendant même les origines sociales et les orientations sexuelles. La musique, la danse, la mode, sont des aspects culturels représentatifs de ce jeune pays qui regorge de vitalité. Si les influences du Kuduro sont nombreuses, il n'en demeure pas moins un mouvement à part entière. Les pays lusophones contribuent à son rayonnement international grâce à des artistes comme Buraka Som Sistema ou Daniela Mercury. Les autres peuvent compter sur des initiatives à l'image d'Os Kuduristas.

Avant elle, des battles à Stockholm, Amsterdam et Paris ont permis de rendre compte des contrastes visuels qui différencient le Kuduro des ses pairs (Krump, Break-dance, Popping...). Défilé, concerts, DJ set, ateliers de danse... Ces prochains jours c'est au tour de la Villette Enchantée de succomber à l'euphorie angolaise qui se propage grâce à Os Kuduristas Quintal et l'implication d'artistes, Coreon Du en tête de liste, ayant à cœur de partager leur passion. D'ailleurs, on ne saurait faire autrement que de vous conseiller d'y aller. Pour notre part, on salive d'avance à l'idée du caldo servi dimanche à l'occasion du brunch.


Os Kuduristas : du 11 au 14 octobre à la Villette Enchantée, entrée gratuite
Retrouvez les détails de la programmation sur la page facebook d'Os Kuduristas.

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur : Partager sur twitter
Partager sur Google+

Nos articles SCÈNES sur sortiraparis.com

L'AGENDA

Annoncez votre événement