This page is not available in your language, please, choose yours

Les Damnés à la Comédie-Française : notre critique impressionnée

Publié le 7 octobre 2016 Par Marine S.
les damnés

Infos pratiques

Du... 7 octobre 2016
Au... 13 janvier 2017


2, rue de Richelieu
75001 Paris 1

Métro Palais Royal - Musée du Louvre

Evènement du Festival d'Avignon cette année, Les Damnès, adaptation du scènario de Visconti par le belge et directeur de théâtre Ivo Van Hove arrive à la Comédie-Française. De quoi secouer la vieille idée reçue d'un vieillissement de la Maison de Molière...

Pas certain que tous les abonnés depuis des décennies à la Comédie-Française soient repartis satisfaits de leur expérience. Cela faisait longtemps, cependant, qu'on attendait de voir la superbe troupe de la Comédie-Française se lancer dans un jeu risqué : nous y sommes. Depuis le 24 septembre 2016, Ivo Van Hove présente Salle Richelieu son adaptation théâtrale du scénario des Damnés, de Luchino Visconti, Nicola Badalucco et Enrico Medioli, et quelle adaptation !

Le metteur en scène belge est reconnu pour ses mises en scène foncièrement contemporaines et pour sa conscience de son époque. Salle Richelieu ainsi, on découvre du théâtre fait comme un film. Les acteurs, parfois dos au public, sont retransmis en direct par une caméra qui les suit. On découvre alors les sociétaires du Français (Denis Podalydès, Guillaume Gallienne, Elsa Lepoivre, Eric Génovèse, Loïc Corbery, ALexandre Pavloff, Adeline d'Hermy) et quelques pensionnaires (Clément Hervieu-Léger, Dider Sandre) comme on ne les connaît pas, avec une force, une violence et une intensité bouleversantes. Les images se superposent, les personnages sont présentés. Une famille, un patriarche, des jeux de pouvoir pour s'accorder ses faveurs. Mais surtout, Hitler. Le National Socialisme et bientôt, les tromperies, les mensonges, les morts, les camps de concentration, Dachau. 

La troupe de la Comédie-Française joue, avec Les Damnés, probablement un des spectacles qui marquera un tournant dans son histoire, celle qu'est actuellement entrain d'écrire Eric Ruf. Une Comédie-Française nouvelle, profondément ancrée dans son époque. Une Comédie-Française qui nous prouve être, encore et toujours, un lieu de création.

Peut-être, plutôt qu’une énième critique, peut-être aurions-nous pu demander à l’homme qui, profitant d’un silence, a crié depuis le balcon, interpellant Denis Podalydès alors sur scène, que ceci « Ce n’est pas du théâtre », de s’expliquer. Si « Ce n’est pas du théâtre », qu’est ce que c’est ? Je crois au contraire que, ce soir, les abonnés et autres habitués de la Comédie-Française, certains furieux et d’autres choqués ou désabusés, ont assisté à ce qui pouvait arriver de mieux à la Comédie-Française. Une véritable prise de risque qui, en déplaise à certains, fonctionnent à merveille. 

Pour beaucoup de raisons, Les Damnés est une pièce à voir. Pour la force es interprétations, pour la force du propos. Pour ce mariage heureux qu'est celui des deux excellences qu'on aurait pourtant cru trop éloignés : Ivo Van Hove et la Comédie-Française.

Infos pratiques :

Les Damnès, à la Comédie-Française, Salle Richelieu, du 24 septembre 2016 au 13 janvier 2017.

Consultez le calendrier de l'alternance.

Tarifs : de 6 à 42€

Réservations : 01 44 58 15 15

Attention : certaines scènes de ce spectacle sont susceptibles de heurter la sensibilité des plus jeunes.


En savoir plus sur http://www.sortiraparis.com/scenes/theatre/articles/120872-les-damnes-a-la-comedie-francaise#2p4xXiObh9RXpfXi.99


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement