This page is not available in your language, please, choose yours

Report : Lucrèce Borgia à l'Athénée

Publié le 14 octobre 2013 Par Marine S.
Lucrèce Borgia

Infos pratiques

Du... 2 octobre 2013
Au... 19 octobre 2013


4, square de l´ Opéra
75009 Paris 9

Jusqu'au 19 octobre, Lucie Berelowitsch prend la scène du Théâtre de l'Athénée Louis Jouvet pour présenter son adaptation de Lucrèce Borgia, fameuse pièce signée Victor Hugo, véritable bijou du répertoire classique.

Marina Hand, actrice devenue célèbre par son rôle dans Lady Chatterley et le césar qu'il lui valu en 2007, campe avec brio celle que tout l'Italie déteste, celle dont on crache le nom, conformément à la légende dont elle a hérité. Lucrèce Borgia, immortalisée à jamais par les mots d’un certain Victor Hugo. D'atrocités en inhumanités, Donna Lucrèce Borgia n'a que le mot vengeance à la bouche. Femme de pouvoir mais profondément faible, elle n'a de cœur que quand il s'agit de Gennaro, son fils caché devenu capitaine. Il ignore tout de sa mère, l'imagine vertueuse et miséricordieuse, et voue une haine sans limite à celle Borgia. Elle le poursuit pourtant, jusqu'à ce qu'on les croie amants... C'est cette folie de vouloir retrouver son fils, de le regarder vivre un peu, de partager des instants de vie avec lui, qui causera leur perte à tous les deux.

Avec une scénographie presque filmographique (que l'on doit à Kristelle Paré) qui mêle effets de lumière et montures métalliques, le tout ressemblerait presque à du Baz Lhurmann des débuts. Musique mêlant rock et électro, tenues vestimentaires des plus contemporaines, le texte est le seul élément resté d'époque (et quel bonheur que ces mots de Victor Hugo!).

Emotions, violence et humour, la pièce d'Hugo parait ici avoir été écrite hier, et les répliques ne perdent rien de leur caractère scandaleux (il y a deux choses qu'il n'est pas aisé de trouver sous le ciel, c'est un italien sans poignard et une italienne sans amant). La mise en scène sublime le caractère romantique de Lucrèce, dont la noirceur s'évanouit derrière des masques de lumière, des robes étincelantes. Un régal que le public applaudit avec ferveur… Peut-être aussi car Lucrèce Borgia reste une pièce suffisamment rare pour être appréciée à sa propre valeur à chaque passage. 

Infos pratiques :

Lucrèce Borgia à l'Athénée Louis Jouvet, jusqu'au 19 octobre 2014.

Tarifs : de 7 à 32€

Réservation : 01 53 05 19 19

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement