This page is not available in your language, please, choose yours

Les Nuits Capitales, ça ressemble à quoi ?

Publié le 4 novembre 2011 Par Mélanie B.

Du 10 au 14 novembre les Nuits Capitales seront à l'actualité de vos calendriers. Une question demeure toutefois : c'est quoi les Nuits Capitales ?

C'est vrai ça. A quoi ça rime les Nuits Capitales, chaque week-end, du jeudi au samedi (et parfois même les dimanches) les nuits que l'on passe justement sur Paris sont des nuits capitales. Bon peut-être pas pour tout le monde mais en tous les cas pour celui qui les vit, pour toi, moi, nous et toute la clique ! Alors il y a quelque chose de capitale au moins pendant ces nuits qui nous ont piqué notre épithète ?

Hasard ? Coïncidence ? Je sais bien qu'il s'agit de synonymes, c'est pour monter le suspens à son paroxysme, c'est bien malgré moi que j'ai envie de répondre oui : durant ces quelques nuits, il va s'en passer des choses.

Mon enquête a commencé au Rex où seront programmées simultanément deux pointures de la musique dans deux registres différents : Laurent Garnier & Akhenaton pour l'occasion. Pas mal non pour un début ? Je me suis penchée ensuite sur différentes autres programmations comme celle de la Machine par exemple et là, je suis tombée sur les 15 ans de Versatile : grosse soirée en perspective. Mais bon, Nuits Capitales ou pas, on imagine assez bien que le label aurait fêté son anniversaire. Mauvais exemple donc, on continue... Au Point Ephémère on retrouve le Club Folamour, au 104, Nouvelle Vague, à la Java, Mathieu Boogaerts... et ainsi de suite. Au total ce sont 60 lieux réunis sous l’égide des Nuits Capitales …Quoi de mieux que de mobiliser les concernés pour… pour quoi faire d’ailleurs ?

Un petit rappel du contexte pour mieux cerner l’événement.
Tout à démarrer en 2009 lorsqu'une pétition a commencé à circuler sur le net : Quand la nuit meurt en silence ! Vous vous en souvenez très certainement. Moi aussi et c’est d'ailleurs pourquoi mon infaillible flair m'a conduite sur facebook, où effectivement j'ai retrouvé la trace de cette missive qui comptabilise quelques 18 000 inscrits (dur métier que celui de journaliste d'investigation 2.0) et sévit encore aujourd'hui. L'objectif de ce manifeste était, et est encore donc, de rappeler les difficultés des établissements nocturnes à perdurer. L'interdiction de fumer à l'intérieur des bars et autres clubs n'est pas étrangère à leurs difficultés. Forcément : on clope dehors, on rameute un ou deux potes, on parle, on rit et par la force des choses, on fait du bruit. Bref, de nombreux établissements font régulièrement l'objet de plaintes de la part du voisinage et menacent de fermer puisque plonger dans une situation de précarité. Alors face à ça, on fait quoi ? On s'enferme chez soi, toujours avec deux, trois potes, là où on pourra fumer en paix !?

Nuit Vive propose un compromis plus efficace puisque depuis deux ans, l'association propose ces Nuits Capitales qui, outre les rendez-vous musicaux (qui auraient été programmés de toute façon non ?) propose des tables rondes, débats et autres séances de réflexion pour trouver des solutions.

Vous l’aurez compris ces quelques jours seront festifs bien sûr mais surtout ludiques. Rejoignez donc le QG à la Gaité Lyrique et munissez-vous de votre pass à 5€ qui vous conférera une flopée d’avantages durant ces sept jours. Voyez ?! Encore des nuits capitales en perspective…

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles NUITS PARISIENNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement