This page is not available in your language, please, choose yours

Birdy nam nam

Publié le 1 janvier 2008 Par Mélanie B.
Birdy Nam Nam

Little Mike, DJ Pone, DJ Need et Crazy B : ces noms traînent dans l'underground français depuis des lustres, que ce soit à l'affiche des plus grosses soirées et derrière d'illustres groupes de rap ou sur les podiums des championnats de deejaying internationaux. Ce crew mutant s'appelle aujourd'hui Birdy Nam Nam. Formé pour le championnat du monde de 2002 qu'ils remportent dans la foulée, ces 4 scratcheurs sont de passage à Paris pour deux concerts exceptionnels à La Cigale les 27 et 28 juin.

Brièvement, pourriez-vous, chacun, vous définir et nous expliquer votre parcours avant Birdy Nam Nam ?
En quoi cela a été décisif pour le groupe tel qu'il est constitué désormais ?
DJ Pone : J'ai commencé avec DJ Damage qui m'a ensuite présenté à Cut Killer. J'ai intégré le Double H DJ Crew, on a sorti l'album en 98. Parallèlement, je travaillais les compétitions, en individuel et en équipe avec Scratch Action Hiro.
J'ai gagné les championnats de France DMC de 99 à 2002 en individuel et les Championnat du monde ITF avec SAH en 2000. Ensuite a démarré l'aventure Birdy Nam Nam, dont les membres faisaient partie de SAH.
J'ai aussi fait pas mal de tournées aux côtés des Svinkels, de Triptik, Fabe et la Scred Connexion
Crazy B : C'est un peu long de tout résumer. En gros, j'ai vécu une expérience intéressante avec Alliance Etnik dont j'étais compositeur avec Gutsy & Faster Jay et DJ sur scène. J'étais en parallèle dans le réseau des championnats, en individuel (7 fois champion de France DMC) et en équipe avec Faster Jay, puis avec SAH et BNN.
Côté scène, il y a eu de grosses tournées avec Alliance ; j'ai aussi été le dj de Raggasonic, de Rapsonic avant.
Dj Need : J'ai bossé avec des groupes de Hip Hop d'Orléans d'où je viens. Après, je me suis surtout concentré sur les championnats.
Lil'Mike : Je me suis mis assez jeune (d'où nom pseudo) au scratch. J'ai fait quelques compétitions puis j'ai intégré SAH.

Nous nous sommes appliqués à comprendre pourquoi " Birdy Nam Nam" comme nom de scène, ... sans résultat ! On compte donc sur vous pour nous éclairer...
Tout simplement, comme il nous fallait un nom pour se présenter aux championnats du monde DMC en 2002 (nous étions 4 membres de SAH à vouloir continuer ensemble), nous avons choisi celui-ci après un brain storming.
C'est une référence au film « The PArty » de Blake Edwards avec Peter Sellers, que Crazy B apprécie en particulier.

Comment répartissez-vous vos rôles dans le groupe, que ce soit sur scène ou dans le travail de tous les jours ?
Il n'y a pas de répartition particulière des rôles, même si généralement Mike ou Nico (Crazy B) jouent plus souvent les batteries, par exemple.
Chacun apporte des sons, ce n'est pas très défini. Après, c'est vrai que c'est Need qui gère l'ordinateur pour les enregistrements.

Comment définiriez-vous votre style ?
On n'a pas vraiment de style. On peut passer d'un morceau très down tempo à quelque chose de très rapide, de sons électroniques à des sons plus acoustiques.
Par exemple, on a composé la musique pour une pièce de théatre (« Le comeback de Jean-Baptiste » de Wayn Traub) qu'on a joué au Théatre de la Ville à Paris avec un orchestre classqiue dirigé par Hervé Niquet. En concert, on est souvent programmé sur des scènes électro où les gens attendent quelque chose « qui tabasse ».

Dj Pone, on sait déjà que toi, que parmi tes activités " extra-musicales ", tu apprécies particulièrement graffer.
D'autres domaines vous interpellent-ils  ?
Dj Pone : J'ai fait quelques trucs avant, j'ai un peu calmé tout ça maintenant Mais ça m'intéresse toujours !!!
Need : Moi c'est le skate qui constitue ma principale activité en dehors des platines.

Qu'est ce que vous avez de prévu pour cet été ? Vacances et Farniente ou plutôt scènes et boulot ?
On a beaucoup de concerts jusqu'à fin juillet avec des plannings parfois dingues à l'étranger. Après, on fait une pause au mois d'août avant de repartir à fonds début septembre en tournée.

Quels projets pour la fin 2006 ?
On va faire une captation du concert de la Cigale du 28 juin. C'est François Bergeron (DVD de Manu Chao, la Mano, NTM au Zenith, les Bérus) qui réalise le projet qui sortira fon 2006 sous forme d'un Album Live / DVD.
Sinon, on continue de tourner en France et à l'étranger jusqu'à fin 2006.
Début 2007, on se met sur le prochain album.
 
Propos recueillis par : Emeline Delaunay


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles NUITS PARISIENNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement