This page is not available in your language, please, choose yours

Courtisanes : splendeurs

Publié le 29 septembre 2008 Par Clément D.

Infos pratiques


7, avenue Velasquez
75008 Paris 8

Le Musée Cernuschi ( Musée des Arts de l’Asie de la Ville de Paris ) présentera, à l'occasion de la célébration des relations franco-japonaises, une exposition consacrée aux peintures Ukiyo-e de l'époque d'Edo, du musée Idemitsu de Tokyo. 1ère partie du 19 septembre au 9 novembre 2008, et 2ème partie du 18 novembre au 4 janvier 2008.


Splendeurs des courtisanes
Japon, peintures ukiyo-e du musée Idemitsu


du 19 septembre au 9 novembre 2008 et du 18 novembre au 4 janvier 2009

Le Musée Idemitsu, à Tôkyô, possède l'une des collections les plus riches et les plus belles du Japon dans le domaine de la peinture ukiyo-e. L'exposition qui se tiendra au musée Cernuschi du 19 septembre 2008 au 4 janvier 2009, présentera un choix de 112 peintures (rouleaux suspendus ou kakemono, paravents, et rouleaux en longueur ou e-maki) réalisées par les plus grands artistes de cette école. Elle retracera en particulier l'histoire de cette peinture depuis la peinture de moeurs ou fuzokuga, au XVIIE siècle, jusqu'aux grands maîtres des XVIIIE et XIXe siècle. Pour des raisons de conservation, les oeuvres seront présentées par roulement en deux temps sur une durée de trois mois.
Apparue à la fin du XVIIe siècle, l'école de l'Ukiyo-e ou « peinture du monde flottant » s'est épanouie jusqu'au milieu du XIXe siècle. Cette école est liée au développement des grandes métropoles japonaises, Kyôto, Osaka et surtout Edo (Tôkyô), capitale shogunale. Elle a connu à partir de la fin du XIXe siècle une gloire internationale, en raison notamment de la vogue et de la diffusion des estampes japonaises en Occident, ou encore des livres illustrés. Mais les peintures de ces artistes sont souvent beaucoup moins connues.

L'école Ukiyo-e a compté quelques uns des plus grands artistes de la peinture japonaise, au nombre desquels Kaigetsudô Ando (?-1743), Suzuki Harunobu (1724 - 1770), et bien sûr Kitagawa Utamaro (1753-1806), Katsushika Hokusai (1760-1849) et Andô Hiroshige(1797-1858). Leurs thèmes sont la vie moderne, Edo, ses théâtres kabuki et ses quartiers de plaisir où se côtoient nobles et bourgeois fortunés. L'Ukiyo-e prend pour sujet de prédilection les jolies femmes, notamment les courtisanes de Shin-Yoshiwara, le quartier des plaisirs à Edo. Présentées sous un jour idéalisé, les « beautés » des maisons vertes incarnent le goût du luxe et de l'apparat qui caractérise la population urbaine aisée de la période d'Edo (1615-1867).

Sens du jeu et goût de la poésie, hédonisme mêlé de distanciation, les valeurs de l'Ukiyo-e imprègnent encore le Japon urbain moderne.Deux expositions seront également présentées dans le cadre de la célébration du cent cinquantième anniversaire des relations franco-japonaises, au
Petit Palais, musée des beaux-arts de la Ville de Paris.

TARIFS D'ENTREE DANS L'EXPOSITION
7,50€ TP / 5,00€ TR / 3,50€ TJ

ACTIVITES PEDAGOGIQUES ET CULTURELLES
Des visites conférences peuvent être organisées à la demande, en appelant le service des publics au 01 53 96 21 72
Pour découvrir individuellement l'exposition, des visites conférences ont lieu les mardis et samedis à 14h30 (sauf mardi 11 novembre et samedi 15 novembre)
Durée : 1h30
Groupe de 20 personnes maximum
Tarif plein : 91€ + entrée de l'exposition
Tarif senior : 68,50€ + entrée de l'exposition

CONFERENCES DE L'INALCO (LANGUES O') AU MUSEE CERNUSCHI

L'Inalco (Langues O') et le musée Cernuschi initient un partenariat qui débute par une série de conférences autour du Japon et de l'exposition.

- La femme dans la peinture ukiyo-e
par Brigitte Koyama-Richard, professeur à l'Université Musashi
Jeudi 25 septembre à 16h - entrée libre

- L'ukiyo-e et le monde des acteurs itinérants dans le Japon d'aujourd'hui
par Pascal Griolet, maître de conférences à l'Inalco
jeudi 2 octobre à 16h - entrée libre

- Le rôle de l'empereur à l'époque d'Edo
par François Macé, professeur à l'Inalco
Jeudi 16 octobre à 16h- entrée libre

- Le quartier des courtisanes du Yoshiwara vu à travers les livres illustrés d'Edo
par Christophe Marquet, professeur à l'Inalco
Jeudi 23 octobre à 16h - entrée libre

- Festins et banquets à l'époque dEdo
par Michel Maucuer, commissaire de l'exposition et conservateur en chef au musée Cernuschi
Jeudi 30 octobre à 16h - entrée libre

- L'ukiyo-e vue depuis le vingtième siècle
par Michael Lucken, professeur à l'Inalco
Jeudi 6 novembre à 16h -entrée libre

- Mori Ôgai et les « nouvelles femmes » d'Edo
par Emmanuel Lozerand, professeur à l'Inalco
Jeudi 20 novembre à 16h - entrée libre


AUTRES CONFERENCES

- Le shogunat Tokugawa
L'époque dite d'Edo est aussi connue sous le nom des Shogun Tokugawa. Leur capitale attira toutes sortes de négoces qui promettaient un enrichissement rapide. Ces fortunes étaient dépensées dans la cité d'Edo. Mais, outre ces plaisirs si habilement décrits par les estampes et les peintures, cette période a connu de nombreux bouleversements.
les mardis 30 septembre, 14 octobre, 18 novembre, 2 décembre à 12h30
Durée : 1h, sans réservation
Tarif : 4,50€

- Japon-Occident, un long face à face :
- L'apport de l'Occident au Japon
par Nelly Delay, historienne d'art
samedi 4 octobre à 16h - entrée libre

- L'apport du Japon à l'Occident
par Dominique Rivolier-Ruspoli, philosophe et photographe
dimanche 5 octobre à 16h - entrée libre


DEMONSTRATION D'IKEBANA

L'ikebana, art floral japonais, est un art millénaire dans lequel la disposition des éléments du bouquet est réglée par une symbolique héritée des offrandes de fleurs faites à Buddha depuis le VIIè siècle. Un bouquet d'ikebana associe végétaux de la nature et fleurs cultivées; l'harmonie qui se dégagera de la composition, naîtra du respect des principes de base mais aussi du dialogue que le pratiquant aura établi avec les végétaux.
Dimanche 28 septembre, 9 novembre à 15h - entrée libre
Samedi 18 octobre à 15h - entrée libre


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

2 commentaires

  • Avatar de laofat

    laofat le 29/09/08 à 17h37

    Magnifique expo! On peut en profiter pour visiter ce petit musée qui est un vrai bijou. Ne ratez pas la collection de bronzes de Chine et le grand buddha Amida.

  • Avatar de Floralie1

    Floralie1 le 29/09/08 à 17h03

    De sublimes peintures. Les courtisanes représentaient et représentent encore tout un Art de vivre, d'élégance, de savoir-faire et de talents à elles seules... Très cultivées a contrario de ce qu'imagine la plupart d'entre nous. Un chef-d'oeuvre !

L'AGENDA

Annoncez votre événement