This page is not available in your language, please, choose yours

Financements en hausse pour un opéra national

Publié le 13 octobre 2008 Par Clément D.

La ministre de la Culture Christine Albanel a signé jeudi le renouvellement de la convention "opéra national" de l'opéra de Bordeaux prévoyant, pour la période 2008-2012, une augmentation des financements publics de 2 millions d'euros sur cinq ans.

Le financement de l'Etat (3,743 millions d'euros en 2007) sera augmenté d'un million d'euros sur cinq ans, à raison d'une hausse de 200.000 euros par an, a précisé la mairie de Bordeaux.
La participation de la municipalité (14,6 millions d'euros en 2007, soit 24% du total des dépenses de la direction générale de l'action culturelle) sera augmentée de 500.000 euros sur cinq ans et celle de la Région Aquitaine (1,22 million d'euros) également accrue de 500.000 euros sur cinq ans, selon la mairie.
"Pour le spectacle vivant, j'ai voulu que l'effort porte prioritairement en régions", a commenté Mme Albanel. "C'est vrai qu'un petit effort a été demandé aux établissements publics parisiens au profit des établissements en régions et des directions régionales des affaires culturelles", a-t-elle précisé.
L'Opéra national de Bordeaux est le seul, parmi les opéras français bénéficiant du label "opéra national", à posséder une triple mission: lyrique, symphonique et chorégraphique, indique la mairie de Bordeaux. "Avec 360 collaborateurs dont près de 200 musiciens, danseurs et choristes, il est le plus gros employeur d'artistes hors Paris", souligne-t-elle dans un communiqué.



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

2 commentaires

  • Avatar de laofat

    laofat le 27/10/08 à 17h32

    D'une manière générale, la musique classique a grandement besoin de plus de moyens pour se populariser. très bonne nouvelle pour les Bordeaulais.

  • Avatar de crcrcr

    crcrcr le 13/10/08 à 15h59

    C'est une superbe promesse pour l'opéra et la musique classique. Décentraliser l'art permet également d'élargir cette diffusion artistique trop souvent cantonnée à Paris.

L'AGENDA

Annoncez votre événement