This page is not available in your language, please, choose yours

Au détour d'une rue : une galerie ...

Publié le 20 octobre 2008 Par Clément D.

Infos pratiques


3 quai Voltaire
75007 Paris 7

Le 3 Quai voltaire, c’est le retour magique Rive Gauche, après douze ans d’exil au Louvre des Antiquaires. Seulement le pont du Carrousel à traverser et on retrouve cette atmosphère plus intellectuelle qui reste encore dans l’air à Saint Germain, malgré la commercialisation et l’uniformisation de ces dernières années. Espace privilégié, une vitrine sur des oeuvres mais aussi une vitrine sur la seine et le Louvre en toile de fond.

Nous avons trouvé cet endroit, l'olympe du XVIIIème siècle où régnait la galerie Perrin, après trois ans de recherche dans le quartier. Après quatre mois de travaux sous la direction de l'architecte d'intérieur, Mathilde Bretillot, le lieu a été éclairci et fluidifié. La galerie n'en finit pas d'offrir une succession d'espaces dédiés au mobilier et aux oeuvres permettant de travailler des compositions.
Il propose une vision limpide et accentue la résonance entre la qualité du lieu et la rareté des pièces choisies. Afin de donner la parole à l'architecture, les matériaux de finition jouent des blancs cassés, couleur d'une page blanche en vélin d'arche. Certains accents, noire ferronnerie, cadrent les points de vue, comme la vitrine et l'escalier.
La Galerie Couvrat Desvergnes, c'est trois personnes, trois générations, trois personnalités très différentes et complémentaires, unies par l'amour du beau. Chacune est spécialiste des arts du XXème siècle, de l'Art Déco aux années 70.
Thierry Couvrat Desvergnes, est le « grand conseiller ». Il a le poids de l'expérience et de la connaissance. Il a été un des pionniers dans la redécouverte de L'Art Déco dès ses débuts en 1973, époque bénie, ou on pouvait trouver des merveilles pour une poignée de cerises. Dans sa galerie rue Guénégaud, il avait fait les premières expositions sur Ruhlmann et Dupré Lafon. Il est l'auteur du livre : « Dupré Lafon Décorateur des millionnaires ».
Carmen Ochoa lacar, journaliste de culture et d'art à Londres et en Espagne, arrive à Paris en 1994. Un an après elle se reconvertit en antiquaire au Louvre. Son rôle est de rechercher les finances et d'équilibrer les acquisitions par un goût plus prononcé pour les années 50 et 60. Elle reste en mouvement entre ses trois pays de coeur : L'Espagne pour la passion, l'Angleterre pour l'excentricité et l'intellectualité d'avantgarde et la France pour son excellence esthétique.
Célia Chéramy, après son passage à l'Ecole du Louvre, débuta sa carrière rue Guénégaud. Elle rencontra plus tard Carmen avec qui elle monta la galerie « Lacar Monterde » au Louvre des Antiquaires en 1995. Collectionneuse de marionnettes anciennes depuis son enfance. Elle adore le contact avec la clientèle, autant avec les décorateurs qu'avec les collectionneurs français et étrangers.
Spécialiste des arts décoratifs, la galerie Couvrat Desvergnes inaugure avec Tim MAGUIRE, une programmation d'expositions ponctuelles consacrées à l'oeuvre d'un artiste moderne ou contemporain. « Nous voulons travailler les rapports entre les Arts décoratifs et l'Art. Nous voulons montrer que sans peintures, photos ou sculptures, la mise en scène du mobilier reste un peu froide et sans vie. Continuer une tradition que déjà l'art déco avait introduite avec l'art africain et le surréalisme et les années 60 avec le pop art. Cette galerie au Quai Voltaire est si belle qu'elle demande cette ouverture.» précise Thierry Couvrat Desvergnes.



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement