This page is not available in your language, please, choose yours

Femmes dans les arts d'afrique

Publié le 24 octobre 2008 Par Clément D.

Infos pratiques


35 Rue Paul Valéry
75116 Paris 16

De la naissance au plus grand âge, en passant par les étapes obligées du mariage et de la mise au monde de nombreux enfants, les femmes occupaient en Afrique - et occupent souvent aujourd'hui encore dans les sociétés villageoises - une place très particulière.

Elles sont omniprésentes dans la sphère privée, familiale; leurs activités de même que leurs rôles sont extrêmement divers. Comment les femmes apparaissent-elles dans les arts africains ?
À travers quelque cent trente oeuvres, principalement des statues, statuettes, masques et insignes de dignité, la nouvelle exposition du musée Dapper entreprend d'évoquer la multiplicité des représentations féminines. Nécessaires et incontournables, les pratiques rituelles conduites lors des initiations et des cérémonies religieuses marquent les moments forts des cycles de vie. C'est ce que révèlent nombre de figures : les corps traduisent, tant par l'ornementation que par la gestuelle, le vécu des femmes.



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

2 commentaires

  • Avatar de Lune26

    Lune26 le 01/11/08 à 17h56

    Ah ça c'est bien vrai !!!

  • Avatar de jean-pierre

    jean-pierre le 26/10/08 à 18h47

    C'est impressionnant la représentation de la femme dans la tradition africaine. Objet de désir toujours laissé en dehors de toutes les décisions. Le pire dans une région la salle des grandes décisions, interdite aux femmes, est portée par des pilonne à l'effigie de cette dernière. J'ai découvert les mutilations sexuelles, bien sur l'excision, mais aussi l'hypertrophie des lèvres. Nous vivons dans un monde ou l'on n'a pas donné une place facile aux femmes. Je viens de visiter cette exposition, c'est impressionnant la représentation de la femme dans la tradition africaine. Objet de désir toujours laissé en dehors de toutes les décisions. Le pire dans une région la salle des grandes décisions, interdite aux femmes, est portée par des pilonne à l'effigie de cette dernière. J'ai découvert les mutilations sexuelles, bien sur l'excision, mais aussi l'hypertrophie des lèvres. Nous vivons dans un monde ou l'on n'a pas donné une place facile aux femmes.

L'AGENDA

Annoncez votre événement