This page is not available in your language, please, choose yours

Les ayants-droit de la musique et du cinéma satisfaits

Publié le 4 novembre 2008 Par Clément D.

L'UPFI (Union des producteurs phonographiques français indépendants), le syndicat des producteurs de disques indépendants, "se félicite que les mesures prises pour endiguer le téléchargement illégal fassent l'objet d'un large consensus qui dépasse les clivages politiques habituels".

La SACD (Société des auteurs compositeurs dramatiques) a salué le maintien "des principes fondateurs du projet", comme "la réponse graduée et la création d'une Haute Autorité". Celle-ci "pourra assurer une mission de pédagogie, de prévention, mais aussi de sanction en suspendant provisoirement l'abonnement à internet d'un internaute qui, après deux avertissements formels, continuerait à effectuer des téléchargements illicites", estime la SACD.

"Le dispositif de la riposte graduée (...) a été considéré par la majorité des sénateurs comme étant une réponse proportionnée aux manquements commis par les internautes et parfaitement adapté aux petits actes de téléchargement illégal", a estimé la SPPF (Société civile des producteurs de phonogrammes en France), société de gestion des droits des producteurs phonographiques indépendants. Les sénateurs ont adopté à une très large majorité le projet de loi antipiratage de la ministre de la Culture Christine Albanel, fruit d'un accord entre professionnels de la culture et d'internet. La majorité UMP et centriste a voté pour ainsi que le PS et les radicaux. Le PCF s'est abstenu. Les sénateurs ont maintenu le principe de la coupure internet en cas de téléchargement illégal répété mais ont ouvert la possibilité pour l'internaute sanctionné de garder sa messagerie.

Le projet de loi devra maintenant être discuté par les députés.
© Agence France-Presse



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

5 commentaires

  • Avatar de jean-pierre

    jean-pierre le 09/11/08 à 01h07

    Je pense aussi que cela n’est pas raisonnable et le peine ne sont pas applicables, cela sert à rassurer les distributeurs traditionnels sur leur déclin proche.

  • Avatar de Zaabe

    Zaabe le 09/11/08 à 00h41

    J'avais pas fait attention ô mots utilisés : ayants droit , pas mal ;-)

  • Avatar de Zaabe

    Zaabe le 09/11/08 à 00h36

    Ah !!! l'union ô delà de certains clivages qd ...les intérêts financiers ..d'amis sont en jeu ;-)

  • Avatar de laofat

    laofat le 07/11/08 à 18h13

    Je doute sur l'efficacité de ce type de mesure. On finit toujours par trouver un autre moyen de pirater. A suivre.

  • Avatar de lippe

    lippe le 07/11/08 à 00h30

    Je dois être le seul à ne pas télécharger car je trouve toujours le plaisir d'acheter un cd,de retirer l'emballage et de le glisser dans ma chaîne en consultant le livret.

L'AGENDA

Annoncez votre événement