This page is not available in your language, please, choose yours

Ils ont failli tuer hitler

Publié le 28 janvier 2009 Par Mélanie B.
Histoire, Culture, Seconde Guerre Mondiale, Walkyrie, Tom Cruise, Claus von Stauffenberg, Hitler

Walkyrie, au cinéma à compter de ce mercredi, fait la lumière sur un pan méconnu de l'histoire allemande, pourtant perpétué durant la très dissertée Seconde Guerre Mondiale.

Pour la compréhension non pas dudit film mais des archives nationales allemandes, un retour en arrière s'impose. L'Allemagne, leçons d'histoire largement entérinées obligent, a supporté à sa tête les caprices d'un homme dangereusement excentrique, Hitler. Son ascension marque un tournant, quand en 1933, il s'accapare le pouvoir. Une propagande assourdissante et le soutien conféré par une poignée d'hommes puissants imposent son autorité à une Allemagne fragile. Qui, sinon un tyran, égoïste, manipulateur et sournois aurait usé de ces biais pour se hisser à la tête de son pays. Le parcours tumultueux de cet homme et ses abominations perpétrées, nos livres d'histoire nous en ont relaté les faits.

Pour, contre, consentis, passifs ou asservis, impossible de généraliser les expectations d'une nation entière. En portant au silence cet épisode de l'Histoire, c'est pourtant bel et bien ce que l'on aime à nous faire croire : l'Allemagne de 1933 à 1945 est une Allemagne nazie.

La résistance allemande a plus qu'existé, elle a activement manœuvré à l'affaiblissement du Troisième Reich. En son sein, le lieutenant-colonel Claus von Stauffenberg.
Initialement rattaché à la cause hitlérienne, il intègre en 1943 la résistance allemande au nazisme : " Il est temps de faire quelque chose. Bien sûr, celui qui osera agir doit être conscient qu'il rentrera dans l'histoire allemande en tant que traître. Mais qu'il renonce à son acte, et alors il sera un traître vis-à-vis de ses convictions. " C'est ainsi que cet homme, pourtant baloté entre ses certitudes de patriote, son serment de militaire et sa conscience personnelle, s'implique dans l'opération Walkyrie. Constituée en cas d'insurection, il s'agit d'un plan d'urgence ratifié par Hitler. Il confère ses droits à une armée de remplacement prévue pour anticiper une éventuelle faille de communication avec le haut commandement militaire et le Führer. Par métonymie, elle évoque l'ensemble du processus établit par les militaires résistants allemands pour tuer Hitler. Via cette opération, Stauffenberg et ses alliés organisaient méthodiquement cet attentat et s'assuraient une ouverture pour mener à bien un coup d'Etat.

Confrontés à des impondérables, l'opération a échoué. La bombe que Stauffenberg était parvenu à placer lors d'une réunion a malencontreusement été déplacée. Parallèlement, pour une question de temps, sa puissance avait du être amoindrie. Si Hitler est sorti indemne de cet attentat, il n'en reste pas moins qu'il a conduit à la mise à mort de quelques 20 généraux, 26 colonnels, 2 ambassadeurs, 7 diplomates, un ministre, 3 secretaires d'Etat et le chef de la police criminelle. Un petit comité de personnes qui méritent largement de voir leur action inscrite, noir sur blanc, dans la mémoire collective.
L'opération Walkyrie est un exemple de ce qu'a été l'action de résistance allemande et l'événement le plus significatif de cette dissidence. En fermant les yeux sur ses activités, ceux qui nous inculquent l'Histoire ne nous fournissent pas d'autre alternative que d'imaginer l'Allemagne d'Hitler comme une géante patrie unie et réunie autour de valeurs nazies. De surcroît, les tenants et aboutissants de la Seconde guerre Mondiale, nous sont enseignés à l'heure ou nous avons en tête, une vision manichéenne du monde.
Si l'Histoire, en tant que détractrice d'une vérité universelle relayée génération après génération dans le bien commun, préserve de telles zones d'ombres, alors j'appelle l'éducation nationale à offrir, à chaque citoyen que nous sommes, un pass ciné-ilimité pour combler ces lacunes. Parce que oui, définitivement, j'encaisse (très) mal d'avoir du attendre la promotion de Walkyrie pour prendre connaissance de faits aussi marquants.



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

4 commentaires

  • Avatar de Lune26

    Lune26 le 29/01/09 à 18h50

    Il y a eu à mon sens déjà des films sur le sujet. Des films, je m'avance peut être mais un film ça j'en suis certaine. par contre j'avoue avoir oublié son titre !!

  • Avatar de jean-pierre

    jean-pierre le 29/01/09 à 08h29

    Même si la résistance allemande a été vite écrasée, nous oublions qu'une petite minorité peuple allemand à essayer de résister à Hitler. Ce film est là pour nous retracer que la partie immergée.

  • Avatar de jose92

    jose92 le 28/01/09 à 19h14

    Je sais qu'avant d'aller voir ce film je me renseignerai sur cette période ...

  • Avatar de lolita2022

    lolita2022 le 28/01/09 à 18h05

    Et oui, tout n'est pas blanc ou tout noir, il y avait des collabos chez nous et des résistants chez les Allemands.

L'AGENDA

Annoncez votre événement