This page is not available in your language, please, choose yours

Gerhard steidl, de robert frank à karl lagerfeld

Publié le 7 septembre 2010 Par Caroline J.

Vous n'êtes pas censé savoir que le Mois de la Photo s'apprête à déferler dans la capitale dès novembre prochain! Pour la troisième fois, la Monnaie de Paris participe à cette manifestation inévitable de l'automne et souhaite cette année rendre hommage à une personnalité incontournable du monde de la photographie, j'ai nommé Gerhard Steidl.

Selon le photographe Henri Cartier-Bresson, « la photo se regarde dans les livres, pas au mur ». C'est justement ce qu'accomplissait Gerhard Steidl. Du 9 novembre au 31 décembre 2010, la Monnaie de Paris ouvre ses portes à l'un des éditeurs les plus importants et déterminants pour des photographes tels que Robert Frank, Ed Rusha ou encore Karl Lagerfeld.

Fondateur, en 1972, de la maison d’édition et de l’imprimerie qui portent son nom, Steidl a contribué à la mise en valeur et à la diffusion du travail des plus importants photographes d’hier et d’aujourd’hui au travers de ses ouvrages admirables. Il a ainsi créé une qualité exceptionnelle de mise en page, tout comme la typographie ou encore le choix du papier. Ce talent a transformé ses livres en véritables pièces de collections!

Au cours de ses années de travail, de nombreuses collaborations se sont créées avec des artistes (photographes, plasticiens, écrivains), donnant naissance à près de 2 200 titres et à de nombreuses amitiés.

L’exposition à la Monnaie de Paris mettra ainsi en valeur la genèse de ces ouvrages : comment naît un « livre Steidl », comment il se construit, pourquoi, mieux que tout autre, il nous séduit.

À travers plus de 200 œuvres, de la documentation aux archives de Steidl, cette installation présentera également les travaux photographiques de Robert Frank, Josef Koudelka, Ed Rusha, Lewis Baltz, Jim Dine et Karl Lagerfeld. Ces artistes évoqueront notamment la profusion de leurs créations ainsi que la profondeur de leurs liens avec Gerhard Steidl.

Enfin, dans le cadre du mois de la Photo, l’exposition propose aux visiteurs de découvrir une quarantaine d’œuvres prêtées par la MEP. Une vingtaine de photographes dont Henri Cartier-Bresson, Robert Frank, David Bailey ou Raymond Depardon, qui tous ont travaillé avec Steidl, ont été soigneusement sélectionnés : en écho avec leurs images, leurs livres.

Gerhard Steidl, quand la photographie devient livre, de Robert Frank à Karl Lagerfeld, à la Monnaie de Paris
Du 9 novembre au 31 décembre 2010



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement