This page is not available in your language, please, choose yours

Rétrospective Ai Weiwei au Jeu de Paume

Publié le 4 février 2012 Par Elodie D.
Tremblement de terre au Sichuan, © Ai Weiwei, exposition Jeu de Paume,

Le Jeu de Paume à l'honneur de recevoir la première exposition française consacrée à Ai Weiwei, du 21 Février au 29 Avril 2012 : photographe engagé mais aussi sculpteur et blogueur, le chinois est une grande figure artistique dans son pays. Intitulée Entrelacs, l'exposition rétrospective à l'oeuvre de Ai Weiwei se veut un cri d'alarme sur le déclin de nos sociétés...

Ai Weiwei a beaucoup, longtemps voyagé : de New York à Pékin, en passant par Paris, l'artiste a su se forger un avis critique sur nos sociétés capitalistes. Aujourd"hui, le Jeu de Paume rend hommage à ce personnage vrai et sensible, qui se bat au quotidien pour un avenir plus libre.

Lorsqu'il commença la photographie, il souhaitait se créer un journal de bord, shootant les paysages et personnages new-yorkais de son quotidien : néanmoins, en 1988, la vision de l'artiste se ternie, noircie par les injustices visibles et intolérables ; de ce séjour d'une dizaine d'années à New-York, 80 photos argentiques nous imprègnent de colère.

Mais ce n'est qu'un début, car rentré en Chine, Ai Weiwei se fait le porte-parole d'un nouveau courant artistique, défendant toutes les formes d'expression : aussi, à côté de photos dévoilant la misère et ces paysages provisoires, des photographies inédites seront dévoilées, proposant d'entrer dans l'intimité de son ouvrage.

Pour Ai Weiwei, il est indispensable de faire rentrer la vie dans l'art, comme l'art entre dans notre quotidien : avec ce souci, il remet en cause les institutions posées, la légitimité de leur existence mais aussi la destruction créatrice dont est victime la Chine : en 130 clichés, l'artiste nous dévoile l'envers du développement de la Chine, les maisons détruites par l'État, le fondement archaïque des infrastructures qui effondrent, mais aussi le nouveau visage de cette nation, nous entrainant dans les coulisses de la construction du Stade Olympique de Pékin...

Enfin, la série contes de fées achèvera ce portrait, nous emmenant dans les coulisses de l'administration : Ai Weiwei, invité au festival Documenta 12 en Allemagne, souhaita immortaliser un moment de pur symbolisme en faisant venir mille et un chinois en Allemagne... Contes de fées retrace ainsi leur parcours afin d'obtenir le précieux passeport, leur permettant de quitter la Chine le temps d'un festival.

A cause de son engagement, Ai Weiwei fut retenu prisonnier pendant 2mois et est toujours interdit de sortie du territoire.

Ai Weiwei, Entrelacs au Jeu de Paume du 21 Février au 29 Avril 2012 :
Horaires : 12h-19h semaine | 10h-19h week-end | nocturne mardi jusqu'à 21h | fermé le lundi
Tarifs : 8,5€| 5,5€ tarif réduit
Site du Jeu de Paume



Crédit photo :Tremblement de terre au Sichuan, Ai Weiwei
© Ai Weiwei

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement