This page is not available in your language, please, choose yours

Report : "Monumenta 2012 : Daniel Buren" au Grand Palais

Publié le 8 juin 2012 Par Caroline J.

Infos pratiques


3 Avenue du Général Eisenhower
75008 Paris 8

M° Champs-Elysées Clemenceau

Sortir à Paris s'est rendu au Grand Palais pour découvrir l'oeuvre démesurée de Monumenta 2012, signée, cette année, par Daniel Buren, et vous a rapporté, pour l'occasion, quelques petits clichés !

Depuis le le 10 mai dernier, de drôles de cercles colorés, signés Daniel Buren, ont investi la Nef du Grand Palais à l'occasion de l'édition 2012 de Monumenta

Après Anselm Kiefer, Richard Serra en 2008, Christian Boltanski en 2010 et Anish Kapoor l'an passé, c'est donc au tour de l'artiste français, Daniel Buren, de relever le défi de Monumenta. Un important défi, certes, mais rien n'est impossible pour Daniel Buren, à qui l'on doit, rappelons-le, les célèbres colonnes du côté du Palais Royal à Paris... 

Considéré comme l'un des artistes les plus reconnus internationalement, il compte à son palmarès pas moins de 2000 expositions réalisées dans le monde. Pour lui, le lieu a une importance primordiale dans la création. La Nef du Grand Palais était donc un nouveau défi à relever. Après avoir déjà investi le Guggenheim de New York ou la Cour d'honneur du Palais Royal à Paris, Daniel Buren s'est donc attaqué à la démesure du Grand Palais, à l'occasion de cette nouvelle édition de Monumenta dont la finalité est d'offrir, à un artiste contemporain, une carte blanche afin de métamorphoser les lieux.

Et cette année, Daniel Buren a misé sur la couleur. Une fois dans le Nef, vos yeux ne sauront où donner de la tête grâce à ces nombreux cercles de plastique coloré transparent, soutenus par 1.500 fins piliers noirs et blancs. Le tout forme un ensemble de ronds aux couleurs psychédéliques. Mais attention, si vous y allez, choisissez bien votre heure puisque les couleurs se reflètent à travers ces cercles colorés et donnent ainsi des ambiances différentes en fonction du temps et de l'ensoleillement...  

Et puis, il y a ces miroirs également, situés au centre, juste sous la verrière quadrillée de bleu. Là encore, positionnez-vous bien pour mieux apprécier et faire refléter les cercles colorés et ainsi donner une dimensions démesurée de l'oeuvre. 

Bref, je ne vous en dis pas plus et vous laisse découvrir les photos de Monumenta 2012 ! 

Infos pratiques :
Monumenta 2012 : Daniel Buren
Jusqu'au 21 juin 2012 au Grand Palais
Crédit photo : Caroline Jolivet 

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement