This page is not available in your language, please, choose yours

La piste des Apaches, la Biennale de Belleville 2014

Publié le 06/08/14 Par Saisie A.
Partager sur twitter
Partager sur Google+
Biennale de Belleville 2014

Infos pratiques

Du 25/09/2014 au 26/10/2014

Pavillon Carré de Baudouin
119-121, rue de Ménilmontant
75020 Paris 20

Gratuit

La 3e édition de la Biennale de Belleville aura lieu du 25 septembre au 26 octobre 2014. Pendant plus d'un mois, le quartier de Belleville vous invite à des expositions, des interventions d’artistes et des projets inédits.

La 3e édition de la Biennale de Belleville se déroulera du 25 septembre au 26 octobre prochains, entre République et Nation, Colonel Fabien et Ménilmontant.

Proximité, territorialité, mixité : la biennale a fondé son identité sur une exploration physique et imaginaire de cette ancienne commune au riche passé en essayant de transcender cet attachement au contexte.

La première édition avait tenté de faire le parallèle entre sédimentation de la population et complexité de l’œuvre, la seconde de faire résonner l’actualité politique avec l’aspect cyclique de la création artistique, cette troisième édition insistera encore plus sur la dimension exploratoire en se dédiant à la marche et à la déambulation urbaine.

« La piste des Apaches » ou la marche comme expérience urbaine artistique et esthétique

Dans le prolongement des deux premières éditions qui avaient initié de nombreux projets de déambulation comme les marches de Show-Chun Lee le long de la rue de Belleville ou celle du grand artiste anglais Hamish Fulton en 2010, l’édition 2014 orientera fortement les productions en ce sens, sans renoncer pour autant à d’autres projets d’expositions plus classiques.

Cette orientation part d’un principe de réalité – l’absence à Belleville d’un lieu qui puisse accueillir des manifestations d’envergure – mais tient aussi au choix de privilégier la dimension de nomadisme et de perpétuel mouvement de l’art contemporain.

La marche condense un certain nombre de préoccupations tenant à la fois de la définition de l’œuvre d’art que de sa réception ou du rapport artiste / usager, elle repose la question de la matérialisation de l’œuvre et de la reformulation de l’expérience sensible.

En mettant l’accent sur la marche (urbaine), la Biennale de Belleville cherche à déplacer les considérations esthétiques liées à l’objet vers le « sujet regardeur » qui est, de ce fait, largement plus sollicité que dans le schéma classique d’une relation frontale. La déambulation à travers la ville modifie le regard sur cette dernière et, au regard de sa complexité, de son inachèvement, permet de la considérer un peu plus comme une œuvre collective in progress.

Le contexte bellevillois est d’autant plus remarquable que Paris est la seule capitale à disposer d’aussi peu d’espace vital, comparé aux autres capitales européennes. Les marches pratiquées par les artistes partant de Belleville pour rejoindre d’autres points en petite couronne participent de ce mouvement nécessaire d’élargissement de Paris et cherchent à briser la frontière artificielle du périphérique qui maintient les tensions et les rigidités plus qu’elle n’ouvre de possibles.

Infos Pratiques:
Site: Biennale de Belleville
Du 25 septembre au 26 octobre 2014

Entrée libre dans tous les lieux
Programme

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur : Partager sur twitter
Partager sur Google+

Nos articles ART / CULTURE sur sortiraparis.com

L'AGENDA