This page is not available in your language, please, choose yours

Suzuki Harunobu au Musée Guimet

Publié le 2 juillet 2014 Par Chahra D.
Suzuki Harunobu au Musée Guimet

Infos pratiques

Du... 18 juin 2014
Au... 22 septembre 2014


Place d'Iéna
75116 Paris 16

Metro : station Iéna

Gratuit (moins de 18 ans)
7 euros (moins de 25 ans)
9,50 euros (Adultes)

Horaires: 10h-18h, sauf le mardi

Avec l'exposition Harunobu, un poète du féminin, le Musée Guimet rend hommage à l’artiste Suzuki Harunobu, maître de la couleur et des estampes japonaises. Du 18 Juin au 22 Septembre 2014, le musée ouvre sa collection d’estampes, riche de 400 œuvres, pour nous faire découvrir tous les aspects de cet art.

La première exposition monographique de Suzuki Harunobu (1725-1770 environ) au Musée Guimet montre les œuvres d’un innovateur de son temps qui a produit les premières estampes (gravures en bois) imprimées en nombreuses couleurs. Connu sous le nom d’estampe de brocart, cette nouveauté de l’époque a fait évoluer les estampes à deux couleurs produites jusqu’alors. Apparues vers 1678, les premières estampes étaient des impressions monochromes à l’encre de Chine, limitant l’aspect au gris et au noir profond. Puis, petit à petit, se sont ajoutées deux autres couleurs : le rouge orangé, obtenu grâce à un oxyde à base de plombs, et le rose, pigment issu de la fleur de safran.

Enfin, Harunobu parvient à créer des estampes polychromes aux valeurs subtiles, l’estampe de brocart. Il multiplie les effets de couleurs produisant des estampes très colorées plaisant aux éditeurs qui les achetaient pour accompagner leurs poèmes.

Se démarquant des artistes de l’école Torri qui créaient des portraits des acteurs de kabuki, forme épique du théâtre japonais, Suzuki Harunobu préférait se laisser emporter par les images subtiles de corps féminins. Comme beaucoup d’artistes de son époque, il a aussi crée des estampes à images érotiques.

Après la visite de cette exposition unique, allez découvrir l’exposition L’envol du Dragon sans supplément, consacrée à la figure du dragon dans la culture vietnamienne. Il y’a de quoi s’en mettre plein les yeux !

Infos pratiques:
L'exposition Harunobu, un poète du féminin, au Musée Guimet
Du 18 juin au 22 septembre 2014,
Lieu : Musée Guimet
Horaires: 10h-18h, sauf le mardi
Tarifs : 9,5€ adultes, 7€ -26ans, gratuit -18 ans - Réservez vos billets en ligne

 

Image 1: La lessive sous le cerisier en fleur (1765-1770) Signée : Suzuki Harunobu ga Legs Isaac de Camondo, 1912  EO 1690 © RMN-Grand Palais (musée Guimet, Paris) / Harry Bréjat

Image 2: Représentation parodique (mitate-e) des moines Kanzan (chinois : Hanshan) et Jittoku (chinois : Shide) (1765-1770) Signée : Suzuki Harunobu ga Legs Isaac de Camondo, 1912 EO 1682 © RMN-Grand Palais (musée Guimet, Paris) / Harry Bréjat

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement