This page is not available in your language, please, choose yours

Le nouveau centre national du costume de scène et de la scénographie

Publié le 21 mai 2008 Par Clément D.

Le Centre National du costume de scène et de la scénographie est maintenant à Moulin. Un peu par nostalgie, voici un petit article sur sa dernière exposition.

Mille et une nuits
Depuis des siècles l'Occident rêve des mirages de l'Orient. Les récits des Croisés, des voyageurs et des marchands, la politique des rois de France, l'alliance des Lys et du Croissant d'abord, les relations nouées par Louis XIV avec la Sublime Porte, les ambassades venues jusqu'à Versailles depuis des pays lointains, trouvent un épanouissement littéraire avec la première traduction par Antoine Galland des contes des « Mille et une Nuits » en 1704. Si en France tout finit par des chansons, tout arrive aussi, tôt au tard, sur le théâtre. Sur toutes les scènes, aussi bien sur les tréteaux des spectacles de foire que sur les plateaux des très officiels théâtres de l'Académie royale de musique et de la Comédie-Française, sultanes et vizirs enchantent le public.La nouvelle exposition du Centre National du costume de scène, du 17 mai au 11 novembre 2008, évoque l'univers des Mille et une nuits.

Plus d'un siècle de rêveries orientales. A travers l'exposition Mille et une nuits, le visiteur pourra admirer de splendides costumes de scène (dont certains remontent au XIXe siècle) portés, par exemple, dans : « Marouf, savetier du Caire », Opéra d'Henri Rabaud ; « Le Mal court » d'Audiberti ; « Le Chapeau de paille d'Italie » de Labiche ; « Bajazet » de Racine ;« Le Joueur » de Goldoni ; « Les Trois Sultanes », pièce de Favart ; « Chérubin », ...
Les costumes présentés proviennent de productions scéniques dont le livret est directement inspiré de l'un des contes des Mille et une nuit, mais aussi de productions d'œuvres emblématiques comme "Le Bourgeois Gentilhomme" et sa célèbre scène de turquerie, ou même de productions simplement marquées par le goût orientalisant.
L'art de la marionnette. En parallèle, les marionnettes que Géo Condé avait conçues pour « Ali Baba », provenant des collections du département des Arts du spectacle de la Bibliothèque Nationale de France, illustreront toutes les variantes des contes des Mille et une Nuits pour le monde enfantin. Géo Condé (1891-1980), peintre, céramiste, sculpteur animalier, s'adonnera après la seconde guerre mondiale à l'art de la marionnette, dont il deviendra l'un des maîtres.
Une exposition merveilleuse, très proche de son sujet d'origine.




Nouvelle adresse :

Centre national du costume de scène et de la scénographie
Quartier Villars, route de Montilly
03000 Moulins
Tel : 04.70.20.76.20
Ouverture :
Tous les jours (sauf lundi d'octobre à avril) de 10h à 18h
Tarifs :
De 2,50 à 5 euros






VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement