This page is not available in your language, please, choose yours

Do Me Love : critique et bande-annonce

Publié le 15 mars 2016 Par Céleste L.
Do Me Love : critique et bande-annonce

Infos pratiques

Du... 30 mars 2016
Au... 13 avril 2016


30 rue Saint André-des-Arts
75006 Paris 6

En salles le 30 mars 2016

Do Me Love, en salles le 30 mars 2016, est un film de Jacky Katu et Lou Viger. A mi-chemin entre le film érotique, le journal intime morcelé, le rêve et le film d'art et d'essai, Do Me Love est fait avec trois bouts de ficelles, filmé avec un appareil photo numérique, mais réalisé avec beaucoup de passion et d'acharnement.

Sans doute faut-il avoir lu Fragment d'un discours amoureux de Roland Barthes, connaître quelques films de Buñuel ou s'être replongé dans l'oeuvre de Georges Bataille pour appréhender toutes les complexités du nouveau long métrage de Jacky Katu et Lou Viger, Do Me Love, au cinéma le 30 mars 2016.  

A priori, ce film retrace une histoire d'amour en accéléré : d'abord la rencontre fortuite d'un quinquagénaire marié et une jolie jeune femme de 20 ans dans un cimetière, puis la moto, le sexe et la jouissance, avec toujours plus d'ardeur et d'intensité. Pour finir, le désespoir, l'insatiété et le désir de mort. Le sujet n'est donc pas des plus guillerets, mais il est ausculté avec soin et discernement.  

Do Me Love : critique et bande-annonce  

Assez vite, nous comprenons que deux actrices interprètent le même personnage (Lizzie Brocheré et Christine Armanger), jouant sur le côté théâtral et renforçant le thème de la dualité, de l'obscur objet du désir. Dans ce long métrage mi-romance mi-expérimental, mi-onirique mi-introspectif, "je est un autre" et l'identité se dissout dans l'étreinte amoureuse. 

Do Me Love : critique et bande-annonce 

Bien sûr, la sexualité occupe une part très importante dans Do Me Love et se veut assez crue, impudique et parfois frénétique. Nous n'en ferons pas pour autant un film pornographique, ni même simplement érotique. Do Me Love est un film transgenre, un "Love me do" à l'envers - un film que Jacky Katu définit lui-même comme "inclassable", "sauvage", "barbare, non civilisé, primitif", un film "que l'on regarde d'un oeil curieux, méfiant", "un film qui a toutes ses chances de ne jamais voir le jour. Pourtant, voilà ce long métrage au tout petit budget filmé avec un appareil photo numérique en salles, au Saint-André des Arts ! 

Do Me Love : critique et bande-annonce

Synopsis : Tout commence avec un homme et une femme dans une banlieue désertée. Ils font l'amour à même la table comme on livre une bataille. Lui a la cinquantaine et n'est plus qu'un homme marié. Elle est jeune, excessive, elle débarque de nulle part. Très vite le sexe ne suffit plus, l'errance persiste, il faut trouver une échappatoire. Provoquer le drame, se battre ou s'enfuir ? Ici chacun lutte pour avoir le fin mot de l'histoire. 

Bande-annonce : 

Infos pratiques :
Do Me Love de Jacky Katu et Lou Viger,
En salles le 30 mars 2016 

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement