This page is not available in your language, please, choose yours

Juillet Août : critique et bande-annonce

Publié le 11 juillet 2016 Par Maïlys C.
Juillet Août : critique et bande-annonce

Infos pratiques

Du... 13 juillet 2016
Au... 31 juillet 2016

Juillet Août, en salles le 13 juillet 2016, est le tout nouveau film de Diastème (réalisateur du très violent Un Français) : après s'être intéressé à un jeune homme d'extrême droite, le voilà qui s'attarde sur deux adolescentes de 14 et 18 ans qui passent leurs vacances chez leur mère dans le sud, puis chez leur père en Bretagne. Un film d'une tendresse nécessaire.

Dans la vie, les grands écarts ne manquent pas. Ainsi, d'Un Français à Juillet Août, il y a tout un monde ; ainsi, entre Antibes et la Bretagne, il y bien plus que des kilomètres. Au sud : la mère (Pascale Arbillot) de Laura et Joséphine s'est remariée à un éditeur (Patrick Chesnais) détendu mais à peu près ruiné, qui finit par construire lui-même sa piscine après avoir supplié des ouvriers de la terminer à temps. Dans cette région inondée de soleil, les filles s'éclatent, organisent des teufs dans la maison du beau-père, l'une fait l'amour quand l'autre teste ses limites... Et toutes deux flirtent avec l'irréparable, la perte de l'innocence.

Au Nord : il pleut tout le temps, on troque les mini-shorts pour les k-ways et le bronzage pour les fruits de mer extra-frais. L'une a un garçon en tête et une grosse bêtise dans la poche, l'autre découvre enfin l'amour dans les bras d'un jeune prof de bateau. Diastème s'intéresse donc à l'adolescence comme période de transition, d'évolution, voire de risque. Il n'aurait pas pu choisir meilleur moment que l'été, cette saison qui bouleverse toujours une année un peu trop calme, saison entre deux classes, entre deux groupes d'amis.

Avec une très grande justesse et un amour touchant des paysages français, Diastème réussit un film parfaitement représentatif des familles divorcées, des vacances modernes, quoique légèrement (comme trop souvent dans le cinéma français) abîmée par une tendance à filmer les jolis intérieurs, les fringues chères et les accessoires cossus. Un peu bourgeois donc, mais pas trop ; le film reste un très joli moment estival. À ne pas manquer, où que vous partiez en vacances !

Bande-annonce : 


Informations pratiques :

Juillet Août 
En salles le 13 juillet 2016 

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement