This page is not available in your language, please, choose yours

Parenthèse : critique et bande-annonce

Publié le 20 juillet 2016 Par Céleste L.
Parenthèse : critique et bande-annonce

Infos pratiques

Du... 20 juillet 2016
Au... 24 août 2016

En salles le 20 juillet 2016

Parenthèse, en salles le 20 juillet 2016, est le tout premier long métrage de Bernard Tanguy. Cette comédie douce et légère raconte l'histoire de trois copains qui, à l'approche de la cinquantaine, décident de partir quelques temps en voilier à Porquerolles pour tenter de retrouver le goût de leurs vingt ans. En résulte une bien jolie parenthèse ciné pour l'été !

Parenthèse débute à Paris, au beau milieu d'une énième discussion d'hommes mûrs en pleine crise existentielle : le premier est en mal d'aventure - empêtré dans son boulot et sa vie de couple trop rangée - l'autre prend conscience que son modèle de masculinité arrive à échéance, tandis que le dernier, hypocondriaque et vieux avant l'âge, ne fait que se plaindre de ses syndromes et petits soucis de santé. 

Très vite, nos trois acolytes Raphaël (Vincent Winterhalter), Patrick (Eric Vieillard) et Alain (l'hilarant Gilles Gaston-Dreyfus) décident de partir en quête de la bonne mer et de leur jeunesse à bord d'un voilier, sans femme ni enfant. Alors qu'ils peinent à naviguer sur la Côte d'Azur mais nous font déjà sourire avec leurs nombreuses pitreries, propos douteux et maladresses, les quinquas rencontrent trois jolies midinettes qui ne tardent pas à les émoustiller, perturbant le cours de leur odyssée. 
 

Parenthèse : critique et bande-annonce 

Dans le rôle des jeunes déesses venues chambouler, réconforter et ressourcer le coeur de ces hommes : la sublime Sophie Verbeeck (A trois on y va), la tout aussi charmante Anne Serra (aperçue dans 2 automnes 3 hivers) ainsi que l'époustouflante Dinara Drukarova (vue notamment dans Gainsbourg, vie héroïque et Trois souvenirs de ma jeunesse). 

Quelques flots, quelques châteaux de sables, quelques regards baladeurs et quelques sourires complices plus tard naît une communauté intergénérationnelle attachante, soudée, mais aussi pleine de contradictions. Nous la suivons des plages de Port-Cros au bal du village de Porquerolles, de fantasmes en déceptions, d'espoirs en sursauts de conscience, de coups de blues en bouffées de liberté. 
 

Parenthèse : critique et bande-annonce

Au fur et à mesure qu'il se dessine, le film de Bernard Tanguy se révèle finalement bourré de tendresse ; les personnages masculins y sont hédonistes et rêveurs, touchants, nostalgiques et utopistes, parfois un peu grotesques et ringards mais jamais grossiers.

Un peu comme nous tous, leur plus grande difficulté est avant tout d'apprendre à composer avec le réel, à marier leurs rêves et regrets aux couleurs du présent. S'en remettre à Léo Ferrer, accepter de ne plus avoir vingt ans mais pourtant d'aimer plus. Enfin, comprendre le sens du mot "parenthèse" et ne pas en faire trop souvent... au risque de connaître le même sort que leur voilier. 

 

Parenthèse : critique et bande-annonce

Synopsis : 

En pleine crise existentielle à l'approche de la cinquantaine, Raphaël entraîne ses deux meilleurs amis sur un voilier, espérant renouer ainsi avec l'ambiance de leurs vacances de jeunesse. 
Petit problème : personne à bord ne sait vraiment naviguer ! Bloqués entre les îles de Port-Cros et Porquerolles, ils finissent par embarquer trois jeunes femmes rencontrées par hasard qui risquent de les faire chavirer...

Bande-annonce :

Infos pratiques :
Parenthèse de Bernard Tanguy
En salles le 20 juin 2016 

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement