This page is not available in your language, please, choose yours

Boris charmatz (festival paris quartier d'été)

Publié le 17 juillet 2008 Par Clément D.

Infos pratiques


2 place Colette
75001 Paris 1

Pratiquant intensif de nombreuses approches physiques et conceptuelles de la danse, en recherche constante, Boris Charmatz s’est vite inscrit dans la nouvelle génération de la danse française en faisant admettre la possibilité d’essais multiples – par opposition aux « productions » obligatoires – et de formes de présentation « qui tentent de rendre la danse à son potentiel critique ».

Il ne sera donc pas interdit de lire entre les lignes de cette soirée préparée aux petits oignons pour Paris quartier d'été. « Très attaché à l'idée de vieillir à l'intérieur des pièces », il reprend souvent ses créations qui deviennent ainsi visibles dans un autre contexte - et remettent en question l'éphémère de la forme. Comment s'appelle l'écriture consciente ou pas d'un palimpseste ? Qui n'a pas encore vu ces pièces pourra profi ter d'une séance de rattrapage avec Gala, ses solos et duos, scéniques et fi lmiques. D'abord, un duo de Con Fort Fleuve - danse « à l'étouffé », tête enfouie sous un pantalon dont les jambes enserrent le cou - remonte à sa source : un jeu avec Dimitri Chamblas, complice des débuts, tous deux reliés par une nappe nouée entre eux. Puis, un solo improvisé, extrait des Disparates pour un danseur et une sculpture, co-signé avec Chamblas, évoque des « états de danse » éclatés sans transition, des désirs et intentions contradictoires d'interprète. Ensuite, un court-métrage signale l'omniprésence de la danse, lorsqu'elle parvient à se découper comme une autre réalité. Puis, le deuxième duo des Trois Boléros d'Odile Duboc résiste puissamment à la montée régulière de la musique de Ravel, comme « un voyage consistant à entrer dans la matière ». Enfi n, avec un peu de chance, une mystérieuse cerise sur le gâteau représentera peut-être un triple (au moins) clin d'oeil : à la fi guration, à l'origine d'une certaine modernité et au scandale provoqué un jour par l'entrée du corps sexué dans la danse.

Du 31/07 au 2/08 à 22h
Palais Royal, Cour d'Orléans (1er)
Tarif 15 euros / 12 euros

Duo extrait de Con Forts Fleuve, Boris Charmatz (chorégraphie). Avec Christophe Ives et Boris Charmatz (interprètes). Solo improvisé de Les Disparates, Dimitri Chamblas et Boris Charmatz (chorégraphie). Avec Boris Charmatz (interprète). Projection du fi lm Les Disparates, César Vayssié (réalisation), Dimitri Chamblas et Boris Charmatz (chorégraphie originale). Boléro 2, Odile Duboc (chorégraphie). Avec Emmanuelle Huynh et Boris Charmatz (interprètes). Production association Edna. L'association Edna est subventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication/ DRAC Ile-de-France



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement