Grand Paris Express : l'objectif est bien maintenu pour 2030 selon Edouard Philippe

Le Premier ministre Edouard Philippe a rendu ce matin les arbitrages du gouvernement concernant le calendrier du supermétro. L’objectif de 2030 est maintenu, mais des retards sont à prévoir sur la construction de certains tronçons.

Une décision attendue. Le Premier ministre Edouard Philippe a rendu ce matin les arbitrages du gouvernement concernant le calendrier du Grand Paris Express, futur supermétro du Grand Paris, projet imaginé et promu par Nicolas Sarkozy dès 2008. Une décision mûrement réfléchie, puisque le gouvernement s’était donné un mois pour donner sa réponse, après la colère de certains élus et des organisateurs de JO de 2024 concernant le retard et les difficultés financières déjà rencontrées.

« Les transports sont un casse-tête pour des millions de Franciliens […] Le Grand Paris Express a été pensé pour changer cette situation » a commencé le Premier ministre, pour enfin donner une date de fin de travaux, en confirmant « la volonté de l’Etat de mener à bien ce projet à l’horizon 2030 dans toutes ses composantes et de le rendre totalement irréversible ». Patrick Ollier, le président de la métropole du Grand Paris, a également ajouté que cette décision du Premier ministre inclut « une révision du calendrier qui va produire quelques retards de trois ou quatre ans sur certaines lignes ».

Des dates d’ouverture dévoilées pour certaines lignes, des retards annoncés pour d’autres

Selon le calendrier officiel, les quatre nouvelles lignes de métro (15, 16, 17 et 18), ainsi que le prolongement de la ligne 14, devraient arriver entre 2019 et 2030. Sauf que des retards sont déjà annoncés : le prolongement de la ligne 14, dont les travaux ont commencé en 2014, ont déjà pris du retard à cause de l’inondation du chantier il y a quelques mois. Côté ligne 15, les travaux semblent plus compliqués que prévu : annoncée en 2018, l’ouverture de la ligne est repoussée à 2024, voire 2025, avec un bouclage en 2030 selon Elisabeth Borne, la ministre des Transports.

Quant à la ligne 16, le tronçon commun avec la ligne 17 est assuré pour 2024, tandis que la partie entre Le Bourget RER et Clichy Montfermeil est prévue cette même année. La ligne 17 ouvrira en 2027 jusqu’au Triangle de Gonesse, pour une ouverture sur le reste de la ligne en 2030. Enfin, pour la ligne 18, jusqu’à Sarclay, l’ouverture est attendue au plus tard en 2027.

Laurent P.
Dernière modification le 22 février 2018

Informations pratiques

Vous souhaitez communiquer sur Sortir À Paris ?
↪ Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises.
Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche