Coronavirus : Paris Centre réclame une aide de 15 millions d'euros pour les lieux évènementiels

Par Rizhlaine F. · Photos par My B. · Publié le 13 mai 2020 à 19h22 · Mis à jour le 13 mai 2020 à 19h24
La crise du coronavirus a engendré de lourdes pertes, et parmi les secteurs les plus durement touchés se trouve celui de l'évènementiel. Paris Centre qui regroupe les quartiers du Marais, Bourse, Palais-Royal, Saint-Honoré, et canal Saint-Martin demande au gouvernement une aide de 15 millions d'euros pour les gestionnaires de lieux évènementiels.

La crise sanitaire présente aussi un coup dur d'un point de vue économique et laisse présager un avenir incertain pour certaines entreprises. Parmi les secteurs les plus durement touchés se trouve celui de l'évènementiel. En France, l'interdiction des rassemblements a entraîné de nombreuses annulations et reports d'évènements : des festivals, des concerts, des salons mais aussi des présentations à l'instar des défilés de la Fashion Week

Le Rassemblement Paris Centre qui regroupe les quartiers du Marais, Bourse, Palais-Royal, Saint-Honoré et canal Saint-Martin tire la sonnette d'alarme pour les lieux évènementiels. Dans un communiqué signé par les gestionnaires de 300 espaces, le rassemblent décrit une situation complexe pour ces lieux qui nécessitent souvent de grands investissements : " La plupart des acteurs ne sont pas propriétaires de lieux et se sont endettés pour réhabiliter ces espaces, ils payent des loyers importants dans un secteur aujourd’hui à l’arrêt."

"Pour que Paris Centre joue son rôle au côté de l’Ouest Parisien et des grands salons périphériques, les pouvoirs publics (Etat, Ville, Région) doivent développer un soutien spécifique à ce secteur particulier de la Culture et de l’Evénementiel"

Jean Charles Eleb, fondateur Les Showrooms du Marais

Afin de venir en aide aux 300 entreprises gestionnaires de lieux évènementiels, Paris Centre réclame au gouvernement une subvention exceptionnelle à hauteur de 15 millions d'euros.

"A peine sorti des grèves de fin 2019 - début 2020, qui avaient déjà fortement ralenti l’activité, ils font face aujourd’hui à l’obligation de payer des loyers significatifs dans une économie complètement à l’arrêt et dont la reprise sera vraisemblablement plutôt en 2021. L’annulation d’évènements comme la Fashion Week de Paris qui devait se tenir fin Juin 2020 sont des coups terribles pour le secteur. Il faut que les pouvoirs publics entendent l’enjeu stratégique de sauvegarder cette vitrine événementielle, véritable catalyseur économique au niveau national"

Julien Batifoulier, cofondateur de Paris Showroom et Les espaces Léon 

À l'heure où de nombreux secteurs y compris l'évènementiel sont amenés à repenser leur activité pour la rendre compatible avec les recommandations sanitaires, Paris Centre affirme également une volonté de s'ouvrir à de nouveaux formats d'évènements. La crise sanitaire a ouvert de nouvelles perspectives à la constellation de petites surfaces de galeries et lieux disponibles pour des évènements et expositions." indique Michael Timsit le fondateur de la Galerie Joseph avant de préciser :À l’instar de la Paris Fashion Week, de nouveaux salons peuvent maintenant investir le marais et faire vivre l’activité économique avec ses exposants et visiteurs."

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche