Coronavirus en Mayenne : le masque devient obligatoire à l'extérieur dans 69 communes

Par Elodie D. · Publié le 1 août 2020 à 18h00 · Mis à jour le 1 août 2020 à 18h07
La situation en Mayenne inquiète, à tel point que le masque va devenir obligatoire dans les rues de 69 villes dès ce lundi 3 août 2020. Depuis plusieurs semaines, Mayenne est en situation de "vulnérabilité élevée", avec 1.106 cas confirmés et un taux d’incidence de 111,7 pour 100 000 habitants au 31 juillet 2020.

Que se passe-t-il en Mayenne ? Depuis quelques semaines, ce département français fait face à une hausse du nombre de clusters. 15 foyers épidémiques de Covid-19 sont identifiés en Mayenne et 9 foyers sont en cours d'investigation.

"La situation du département témoigne du fort potentiel évolutif qui demeure quand le virus continue de circuler et que les conditions de transmission sont favorables", avait indiqué Santé Publique France mi-juillet.

La situation ne s'arrange pas, à tel point qu'un arrêté vient d'être pris pour tout Laval Agglo, Mayenne, Evron, Craon, Renazé, mais aussi dans toute la communauté de communes du Pays de Château-Gontier et dans celle de l'Ernée. Si les "rassemblements de plus de 10 personnes" sont interdits depuis le 27 juillet 2020, il faudra porter le masque dans tous les lieux publics, même en pleine rue, sauf quand on pratique un sport, à partir de lundi 3 août 2020. Les enfants de moins de 11 ans sont épargnés par la mesure.

Le préfet justifie sa décision par "la situation épidémiologique dans le département" et "le caractère actif de la propagation du virus". Dans son dernier bulletin d'information, l’ARS des Pays de la Loire dénombrait 1 106 cas confirmés, un taux d’incidence de 111,7 pour 100 000 habitants et taux de positivité de 2,6 %. 14 personnes sont actuellement hospitalisées, sans être en réanimation.

Le préfet Jean-Francis Treffel appelant à la "vigilance", car les clusters ont été découverts, dans une structure de demande d'asile, une structure sociale d'hébergement, une communauté religieuse, également dans un foyer pour personnes handicapées à Pontmain et Evron, et une entreprise à Azé. 

Il rappelle à "tous ceux qui ont prévu de partir en congé qu'il est fondamental de se faire dépister, pour être sûr d'être négatif, dans des centres gratuits en accès libre".

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche