Parcoursup : 9 500 bacheliers en attente de place, la plateforme se clôture à minuit

Par Cécile D. · Publié le 17 juillet 2020 à 13h12 · Mis à jour le 17 juillet 2020 à 13h13
Alors que la plate-forme d'orientation Parcoursup ferme vendredi 17 juillet 2020 à minuit, près de 10 000 lycéens demeurent sans affectation. Un problème pour ces milliers de jeunes qui risquent de se retrouver sans rien pour la rentrée de septembre.

De nombreux jeunes profitent déjà de leurs vacances. En revanche, pour plus de 9 500 bacheliers, l'angoisse est toujours là : ils n'ont reçu aucune admission en études supérieures alors que la plate-forme Parcoursup ferme ce vendredi 17 juillet 2020 à minuit. L'année dernière, à la même période, 6 000 lycéens étaient dans la même situation. L'augmentation de bacheliers sans proposition d'orientation peut s'expliquer par le taux record d'obtention du baccalauréat en 2020.

Invitée sur France Info, Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, se réjouit que déjà 88,2% des lycéens aient reçu une proposition, soit 585 000 jeunes. La ministre assure que « depuis le 8 juillet, nous appelons tous ceux qui n'ont pas de proposition et nous accompagnons actuellement 9 500 lycéens qui n'ont pas de proposition » et qu'il « y aura une solution pour chacun d’entre eux ». 

Les universités s'inquiètent de voir arriver un nombre aussi important d'étudiant, alors que les conditions de rentrée pour l'enseignement supérieur sont toujours floues. Frédérique Vidal rassure les établissements et affirme le soutien de l'Etat : « bien sûr que les universités seules ne peuvent pas répondreC'est pour ça que nous travaillons à la fois avec l'Éducation nationale, l'ouverture de places en formation complémentaire d'intérêt local, la possibilité de mettre en place des années charnières pour justement mieux accompagner ces jeunes qui, pendant plusieurs mois, sont restés sans contact physique avec leurs enseignants. »

Jean Castex l'a affirmé dans son discours de politique général, le gouvernement souhaite aider et accompagner les jeunes le plus possible. Frédérique Vidal promet l'ouverture de nouvelles places dans les filières les plus demandées : « les filières de BTS avec plus de 3 000 places qui vont être ouvertes, les filières sanitaires et sociales, les filières paramédicales comme dans les écoles d'infirmières qui sont pilotées par les régions. »

Pour les lycéens qui demeurent sans admission après ce vendredi 17 juillet, le gouvernement permet de s'inscrire via une procédure complémentaire, qui recense les places laissées vacantes dans certaines formations. Cette procédure complémentaire offrirait 7 500 formations supplémentaires et dure jusqu'en septembre.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche