Coronavirus : Renault annonce une perte historique de 7,3 milliards d'euros au premier semestre 2020

Par Alexandre G. · Publié le 30 juillet 2020 à 11h51 · Mis à jour le 30 juillet 2020 à 11h52
Le groupe français automobile a vu son premier semestre 2020 totalement plombé par la crise sanitaire due à l'épidémie de coronavirus. Déjà en difficulté financière avant l'épisode sanitaire, Renault a déjà annoncé des pertes historiques et licencie 15 000 emplois dans le monde.

L'un des fleurons de l'industrie française est au bord de la faillite. Le constructeur automobile Renault a annoncé ce jeudi 30 juillet 2020 ses résultats pour le premier semestre 2020. Et comme on pouvait s'y attendre après le passage de la pandémie de coronavirus, les comptes sont dans le rouge : Renault enregistre une perte historique de 7,3 milliards d'euros, juste sur le début d'année 2020

Des chiffres historiques, que le groupe automobile vieux de plus d'un siècle n'avait encore jamais atteint dans sa longue histoire. Forcément, c'est essentiellement à cause des mauvais résultats de son partenaire japonais Nissan, doublé par la crise sanitaire, que les résultats sont aussi catastrophiques. En parallèle, Renault précisait il y a quelques semaines, au lendemain de l'annonce du plan de sauvetage de l'automobile par le président Macron, qu'au moins 15 000 postes seront supprimés dans le monde dans les prochains mois, dont 4600 rien qu'en France

Aussi, le directeur général du groupe Luca de Meo a rappelé que "la situation est sans précédent, elle n'est pas sans appel". En ces temps troubles, il convient de rassurer les salariés et les clients attachés à la marque. Le DG préfère précisé qu'il a "toute confiance en la capacité du groupe à rebondir". Des marques de confiance qui ne devraient pourtant pas vraiment totalement enlever les inquiétudes, puisque le rival français PSA (Peugeot, Citroën) enregistre lui des bénéfices sur l'exercice 2020, malgré les difficultés engendrées par le coronavirus. Le chiffre d'affaires de Renault a baissé de 34,3% dans les six premiers mois de l'année, atteignant 18,4 milliards d'euros. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche