L'Assemblée donne son feu vert à l'allongement du délai de recours à l'IVG, de 12 à 14 semaines

Par Manon C. · Photos par Laurent P. · Publié le 9 octobre 2020 à 12h17 · Mis à jour le 9 octobre 2020 à 12h19
L'Assemblée a donné, ce jeudi 8 octobre, son feu vert à l'allongement du délai de recours à l'IVG, qui passerait ainsi de 12 à 14 semaines de grossesse. Le texte doit encore être examiné au Sénat avant d'être officiellement adopté.

Chaque année, entre 3 000 et 4 000 femmes dépassent le délai légal pour recourir à une IVG et se voient contraintes de partir avorter à l'étranger. De nombreuses femmes se sont, par ailleurs, retrouvées "hors délai" pendant le confinement - contraintes de ne pas pouvoir quitter leur domicile, tandis que le manque de praticiens et le délai allongé pour obtenir un rendez-vous n'aident pas non plus ces dernières. 

Ce jeudi 8 octobre, l'Assemblée Nationale a donné son feu vert à l'allongement du délai de recours à l'IVG, après des débats longs et mouvementés. Porté par le groupe Ecologie, démocratie, solidarité et soutenu par la gauche et le groupe LREM, le texte s'est, en effet, retrouvé confronté aux nombreuses critiques de la droite.

Dès le départ, le sujet avait été considéré comme "sensible" par le gouvernement qui avait choisi de laisser les députés en débattre. 

Au final, 86 parlementaires se sont prononcés pour et 59 contre l'allongement du délai légal pour recouvrir à une IVG, qui devrait ainsi passer de 12 à 14 semaines de grossesse, soit 16 semaines d'aménorrhée. 

Avant d'être officiellement adopté, le texte doit encore être examiné prochainement au Sénat. Affaire à suivre dans les mois à venir, donc. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche