Cantines d'entreprises : un nouveau protocole sanitaire désormais en place

Par Laurent P. · Publié le 23 mars 2021 à 08h27 · Mis à jour le 23 mars 2021 à 08h28
Selon nos confrères du Parisien, un nouveau protocole Covid pour les cantines d'entreprises doit être discuté au ministère du Travail avec les syndicats ce lundi 22 mars au soir, pour pouvoir être applicable dès le lendemain, mardi 23 mars 2021. Est prévu dans un protocole un durcissement des mesures déjà en place, notamment sur l'espacement entre salariés au sein du restaurant d'entreprises.

En raison de la Covid, les règles changent et se durcissent au travail ! Selon nos confrères du Parisien, un nouveau protocole sanitaire doit voir le jour concernant les cantines d'entreprises. Celui-ci est actuellement discuté au ministère du Travail, avec les partenaires sociaux, pour une mise en place dès le lendemain, mardi 23 mars.

Ainsi donc, dès ce mardi, les salariés se rendant au sein de leur entreprise devront déjeuner sur une table, seuls, avec 8m2 de libre autour d'eux. Il sera également possible de déjeuner à son bureau, dans les mêmes conditions d'espacement. Un renforcement strict des mesures qui inclut également la possibilité d'avoir accès à un panier-repas, ainsi qu'une extension des plages horaires pour déjeuner, pour éviter de croiser d'autres salariés, comme l'indique une source gouvernementale toujours à nos confrères du Parisien.

L'objectif de ces nouvelles mesures drastiques : endiguer les contaminations au sein des entreprises. Des contaminations qui sont assez nombreuses, identifiées au travail dans 29% des cas selon les déclarations du Premier ministre Jean Castex, lors de sa prise de parole en conférence de presse jeudi 18 mars, citant les chiffres de l'Institut Pasteur.

"Ces nouvelles règles, qui seront appliquées en cas par cas selon les branches et l'Accord national interprofessionnel visent à contraindre les entreprises au télétravail, dans les 16 départements, 4 jours sur 5 a minima et 5 jours sur 5 quand c'est possible", explique de son côté un syndicaliste au Parisien. Pour rappel, selon une étude du ministère du Travail, menée auprès de 1300 sociétés, un tiers des entreprises ne l’aurait pas mis en place sur des postes où le télétravail est possible. Une façon d'inciter les salariés à télétravailler, en mettant en place des mesures contraignantes.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche