Paris : le plan "grand froid" lancé pour protéger les personnes sans-abri

Par Graziella L. · Publié le 5 décembre 2021 à 17h33
Avec la baisse des températures prévue la nuit cette semaine, la ville de Paris a déclenché le plan "grand froid", afin de débloquer des places d'hébergement pour accueillir les sans-abri.

Avec le mois de décembre, le froid s'installe en France et dans la capitale, avec des températures proches de zéro prévues cette semaine, la nuit. Pour protéger les personnes sans domicile, Paris a lancé le plan "grand froid", ce qui débloque des places d'hébergement, en plus de celles prévues par l'Etat.

Plusieurs endroits ont été ouverts dans la capitale, dont un gymnase du 10e arrondissement, pour accueillir 70 familles qui dorment à la rue durant les nuits d'hiver. La maire de l'arrondissement indique que cela n'est pas suffisant et que "les mises à l’abri doivent continuer avec l’hébergement des nombreux hommes seuls qui dorment dans nos rues". En effet, dans nombre d'hébergements, les femmes et hommes avec enfants sont prioritaires.

Un autre gymnase du 11e arrondissement a été ouvert à 90 sans-abri et un centre d'hébergement d'urgence a été installé dans le 16e arrondissement, au sein d'un futur magasin Go Sport. Léa Filoche, adjointe à la mairie de Paris chargée des solidarités et de la lutte contre les inégalités, a appelé dans les colonnes du Journal du Dimanche, l'Etat à aller plus loin en ouvrant "les dizaines de milliers de mètres carrés que l'Etat possède dans Paris" et les "hôtels vides à cause du Covid". La Mairie de Paris devrait quant à elle mettre à disposition des salles de mairie, d'écoles ou de crèches en travaux.

Des distributions alimentaires vont être organisées dans le restaurant collectif de l'Hôtel de Ville de Paris, dès lundi et jusqu'à la fin de la trêve hivernale. 200 personnes pourront venir y dîner tous les jours. Des petits-déjeuners et déjeuners vont être distribués dans des lieux culturels parisiens comme la Gaîeté lyrique et le Centre Pompidou. L'Académie du Climat, dans le 4e arrondissement va servir une cinquantaine de petits-déjeuners aux plus dtrémunis du lundi au samedi inclus.

Quant au gouvernement, la ministre déléguée au Logement Emmanuelle Wargon a prévenu qu'elle ne lancera pas le "plan hiver" mais veut maintenir les 150 000 places d’hébergement d’urgence, jusqu'à fin mars 2022. Pour rappel, près de 2900 personnes sans-abri ont été recensées dans Paris.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche