Coronavirus : la jauge des 5000 spectateurs maintenue, dérogations possibles à partir du 15 août

Par Alexandre G. · Photos par Alexandre G. · Publié le 28 juillet 2020 à 11h36 · Mis à jour le 28 juillet 2020 à 11h45
Le conseil de défense réuni vendredi 24 juillet a statué sur la limite du nombre de spectateurs dans les enceintes sportives : la jauge des 5000 spectateurs au maximum est maintenue, au moins jusqu'au 31 août. Sauf dans certains cas exceptionnels, où le préfet du département peut autoriser d'aller au-delà ; à condition que l'évolution de la situation sanitaire le permette.

Avant la rentrée de septembre, le gouvernement ouvre la possibilité de voir plus de 5000 spectateurs dans les stades. Ce mardi 28 juillet 2020, le ministère des Sports a confirmé le maintien de la jauge autorisant la limite d'accueil du public dans les enceintes sportives. Sauf dérogations, délivrées par le préfet. C'était l'un des sujets débattus lors du conseil de défense organisé vendredi 24 juillet par le président Macron

Comme le souligne le communiqué du ministère des Sports, "au regard du contexte sanitaire actuel qui indique une augmentation de la circulation du virus" en France, l'exécutif choisit de "maintenir la jauge à 5000 personnes maximum dans une enceinte sportive jusqu'au 31 août". Sauf que le décret ne s'arrête pas là, puisqu'il prévoit également que "les préfets du département pourront accorder des dérogations pour aller au-delà de cette limitation et autoriser ainsi davantage de public à partir du 15 août 2020" souligne le ministère. 

Forcément, il s'agit là d'une excellente nouvelle pour les responsables des clubs sportifs en France, toujours autant limités par les mesures sanitaires que par l'incapacité à faire tourner la billetterie de leurs enceintes. Concrètement, ce sont les préfets des départements qui auront la possibilité d'accorder le feu vert permettant d'augmenter la limite des spectateurs dans les stades.

À partir du 15 août, ces derniers pourront "accorder des dérogations par manifestation ou pour une série d'évènements se tenant dans un même lieu" souligne le communiqué. On comprend que les matchs de Ligue 1, ou de Top 14 par exemple, qui se déroulent dans un seul et même stade, pourront alors être autorisés.

Bien entendu, les protocoles sanitaires et l'évolution de la propagation du virus restent au centre des préoccupations et constitueront "un outil d'aide à la décision des autorités administratives", affirme le ministère des Sports. En clair, avant d'obtenir les autorisations préfectorales, les clubs devront montrer patte blanche. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche