7, 10 ou 17 jours, quelle est la durée de l'isolement pour les malades, cas contact ou voyageurs ?

Par Julie M. · Publié le 13 juillet 2021 à 17h01 · Mis à jour le 13 juillet 2021 à 17h05
Contrairement à ce que l'on espérait, l'épidémie de coronavirus n'est pas encore derrière nous. Les variants ont changé la donne, notamment le variant Delta réputé plus contagieux. Que l'on soit cas contact, vacciné ou non, ou que l'on revienne d'un voyage à l'étranger, la durée de la période d'isolement peut varier. On fait le point sur les dernières annonces et les risques encourus en cas de non-respect.

La vaccination s'accélère de nouveau en France après les annonces d'Emmanuel Macron le lundi 12 juillet 2021 concernant notamment la généralisation du pass sanitaire dans l'ensemble des lieux culturels dès la semaine prochaine, mais aussi dans tous les cafés et restaurants à partir du mois d'août 2021. Cependant, la stratégie du gouvernement pour limiter la propagation du coronavirus sur base toujours sur le fameux "tester, alerter, protéger" aussi il est certains cas où il faudra savoir faire preuve de civisme et s'isoler pour protéger nos proches. On fait le point sur la durée de l'isolement en fonction des cas et de notre situation vaccinale.

Si l'on est testé positif au coronavirus :

Une fois testées, les personnes positives au covid-19 doivent impérativement respecter une période d'isolement de 10 jours à partir de la date du prélèvement du test positif pour les personnes asymptomatiques ou à partir de l'apparition des premiers symptômes. Si jamais la fièvre persiste à la fin des 10 jours, l'isolement doit être prolongé jusqu'à 48 h après la disparition de la fièvre. 

Si l'on est cas contact d'une personne contaminée par le coronavirus :

Que l'on soit vacciné ou non, si l'on est cas contact avéré d'une personne atteinte du covid, qui vit en dehors de notre foyer, on doit s'isoler immédiatement et réaliser un test antigénique. Si celui-ci est positif, il faudra alors respecter une période d'isolement de 10 jours à partir de la date du prélèvement du test positif pour les personnes asymptomatiques ou à partir de l'apparition des premiers symptômes. Si jamais la fièvre persiste à la fin des 10 jours, l'isolement doit être prolongé jusqu'à 48 h après la disparition de la fièvre.

En revanche, si le test antigénique est négatif, il faudra tout de même respecter une période d'isolement de 7 jours à partir du dernier contact avec la personne contaminée. À l'issue des 7 jours il faudra réaliser un test PCR ou antigénique. Si ce second test est positif, on repart sur un isolement de 10 jours selon les modalités précédentes, s'il est négatif, l'isolement est levé.

Si jamais la personne contaminée fait partie de notre foyer, il faudra respecter un isolement de 7 jours supplémentaires à la fin des 10 jours d'isolement de la personne malade et refaire un test à J+17.

Si l'on revient d'un séjour dans l'un des pays de la liste orange ou rouge :

Les voyageurs en provenance de l'un des pays de la liste rouge (à savoir : Afghanistan, Afrique du Sud, Argentine, Bahreïn, Bangladesh, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Costa Rica, Inde, Maldives, Namibie, Népal, Oman, Pakistan, Paraguay, République Démocratique du Congo, Russie, Seychelles, Sri Lanka, Suriname, Uruguay et la Zambie et désormais la Tunisie à partir du 16 juillet 2021) doivent respecter une période d'isolement de 10 jours à compter de la date de leur retour en France s'ils ne sont pas vaccinés. Cette période d'isolement est réduite à 7 jours si leur schéma vaccinal est complet.

Pour ce qui est des pays de la liste orange, les voyageurs vaccinés n'auront pas de période d'isolement à respecter à leur retour en France alors que les voyageurs non vaccinés devront s'auto-isoler pendant 7 jours.

Concernant les pays de la liste verte (à savoir l’espace européen, l’Albanie, l’Arabie Saoudite, l’Australie, la Bosnie, le Canada, la Corée du Sud, les États-Unis, Hong Kong, Israël, le Japon, le Kosovo, le Liban, la Macédoine du Nord, le Monténégro, la Nouvelle-Zélande, la Serbie, Singapour, Taïwan et le Vanuatu), que l'on soit vacciné ou non, il ne sera pas nécessaire de respecter de période d'isolement une fois rentré en France.

Des contrôles du respect de la quarantaine sont effectués au domicile par la police et la gendarmerie nationales, accompagnés d’un renforcement des amendes en cas de non-respect de l’isolement. La violation des mesures de mise en quarantaine est passible d'une amende forfaitaire d'un montant de 1.000 € majorée à 1.300 €.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche