Covid-19 : Des amendes pour non-respect de l'isolement des personnes contaminées en préparation

Par Alexandre G. · Publié le 9 novembre 2020 à 12h47 · Mis à jour le 9 novembre 2020 à 12h47
Tandis que la France est encore plongée dans un second épisode de confinement, le gouvernement envisage de durcir un peu plus le ton pour freiner significativement l'épidémie de Covid-19. Parmi les mesures actuellement à l'étude, l'option d'une amende à infliger aux personnes testées positives, mais qui ne respecteraient pas la période d'isolement semble trouver grâce à leurs yeux.

Une fois testées, les personnes positives au Covid-19 doivent impérativement respecter une période d'isolement de sept jours. Quitte à les sanctionner en cas de non-respect. C'est en tout cas l'option qui serait, d'après les informations d'Europe 1 révélées ce lundi 9 novembre 2020, actuellement sur les tablettes de l'exécutif. Dans un contexte sanitaire toujours aussi compliqué et une France confinée, le gouvernement envisage tous les scénarios possibles afin de mettre à mal la propagation de l'épidémie de Covid-19

En ce sens, la piste d'une amende à infliger aux personnes contrôlées positives au Covid-19, mais réfractaires à la période d'isolement obligatoire est elle aussi actuellement à l'étude. D'ailleurs, le gouvernement pourrait même l'annoncer d'ici quelques jours à l'occasion de la réévaluation de la situation sanitaire, prévue tous les quinze jours depuis l'entrée en vigueur du nouveau confinement, vendredi 30 octobre 2020.

Toutefois, les indicateurs ne sont pas totalement dans le rouge, puisque le ministre de la Santé Olivier Véran s'est permis de parler dimanche 8 novembre d'un "frémissement" de l'épidémie en France, avec une "forme de ralentissement" qui s'expliquerait par la mise en place des mesures de confinement. Cependant, rien ne devrait bouger jusqu'à au moins le 1er décembre 2020, tant la situation est tendue dans les hôpitaux de certaines régions, avec un taux d'occupation des lits de réanimation qui dépasse parfois les 100% et oblige des transferts de malades entre régions, comme pendant le premier confinement. 

Pour l'heure, on sait simplement que le gouvernement envisage de sanctionner les patients Covids non isolés. Aucun détail concernant le montant de l'amende ou le dispositif de contrôles mis en place n'a été communiqué. Des pays comme le Royaume-Uni ou d'autres encore en Asie appliquent aujourd'hui cette méthode.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche