Nuit Blanche 2020 au Palais Galliera

Par Elodie D. · Photos par Elodie D. · Publié le 28 septembre 2020 à 13h44 · Mis à jour le 1 octobre 2020 à 23h35
Le Palais Galliera participe à la Nuit Blanche 2020 et accueille une pluie tropicale signée Dominique Gonzalez-Foerster. Cette "jungle sonore" est une occasion idéale pour redécouvrir le bâtiment d'inspiration Renaissance qui accueille le Musée de la mode de la Ville de Paris.

Si vous êtes dans le 16e arrondissement ce samedi 3 octobre 2020, pensez à faire un tour du côté du Palais Galliera et du Musée d’Art Moderne, à quelques minutes l’un de l’autre. Pour la Nuit Blanche, des artistes mettent en avant les musées de la ville et autres établissements culturels avec de belles propositions. Du côté du Palais Galliera, fraichement rénové, c’est Dominique Gonzalez-Foerster qui est invitée.

Elle est connue pour ses ambiances sonores, des « chambres » et des « intérieurs », des « jardins », des « attractions » et des « planètes », remplis d’allusions littéraires, biographiques et sensorielles. Pour le musée, elle propose une Promenade, pour redécouvrir le péristyle du Palais Galliera dans une ambiance immersion toute particulière, sous une pluie tropicale.

Imaginé par la duchesse de Galliera pour y présenter sa collection d’art au grand public, l’hôtel particulier sort de terre en 1894. Le bâtiment d’inspiration Renaissance deviendra alors un musée d’art industriel à défaut de recevoir les collections de la duchesse de Galliera. Il faudra alors attendre 1977 pour que la Mairie de Paris lui rende son premier sujet : le Musée de la Mode de la Ville de Paris né alors. Fermé pendant plus de 2 ans, le musée vient de gagner en accessibilité !

Attention, si le péristyle du musée reste ouvert jusqu’à 2 h du matin, le musée sera, lui, fermé à partir de 18 h.

Si vous cherchez nos bons plans Nuit Blanche 2020 :

 

Informations pratiques

Dates et Horaires
Le 3 octobre 2020
De 19h à 2h

×

    Lieu

    Square Brignole Galliera
    75116 Paris 16

    Tarifs
    Gratuit

    Commentaires