This page is not available in your language, please, choose yours

Les enfants du Cinéma Muet à la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé pour les vacances de Pâques 2017

Publié le 22 mars 2017 Par Julie M.
Les enfants du Cinéma Muet à la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé pour les vacances de Pâques 2017

Infos pratiques

Du 30 mars 2017
Au 18 avril 2017


73 Avenue des Gobelins
75013 Paris 13

Métro : Place d'Italie, Les Gobelins

6,5 euros

La Fondation Jérôme Seydoux-Pathé propose un programme destiné aussi bien aux petits et grands spectateurs durant les vacances de Pâques 2017. Du 30 mars au 18 avril 2017, les enfants stars du cinéma muet font leur retour sur grand écran pour une série de ciné-concerts exceptionnels.

Pendant les vacances de Pâques, la fondation Jérôme Seydoux-Pathé met les enfants à l'honneur et vous propose de découvrir ou de redécouvrir une série de films muets dans lesquels les jeunes acteurs tiennent un rôle prépondérant.

Depuis l’invention du cinéma, les enfants ont toujours occupé à l’écran une place non négligeable. Dès 1910, Louis Feuillade lança Bébé, une série de courts-métrages mettant en scène un jeune enfant (Clément Mary âgé de quatre ans, connu plus tard sous le nom de René Dary). Le cinéaste renouvela l’expérience en 1913 avec Bout de Zan, un enfant terrible interprété par René Poyen, également âgé de 4 ans lors du lancement de cette saga de films courts. 

Les Etats-Unis aussi eurent leurs petites vedettes, la plus célèbre étant Jackie Coogan, le fameux Kid de Chaplin. Au même moment, en France, la figure remarquable de Jean Forest fit son apparition dans des films de Jacques Feyder et de Louis Mercanton (Crainquebille, Visages d’enfants, Les Deux Gosses…). 

La programmation que propose la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé du 30 mars au 18 avril 2017 s’efforce de montrer les exploits, facéties et drames, de ces personnages attachants, souvent méconnus du grand public. Ils séduiront, sans aucun doute, un jeune public qui y verra, comme dans un rétroviseur, la place de ses jeunes ancêtres dans une société en perpétuelle mutation. 

Par ici le programme :

PIERROT ET PIERRETTE – 1924 – (1h10) 
Réalisation et scénario : Louis Feuillade
Adaptateur : Maurice Champreux
Décors : Robert Jules Garnier
Société de production : Société des Etablissements L. Gaumont
Avec : René Poyen, Bouboule, Henri-Amédée Charpentier, Julio de Romero, Emile Dupré 
Résumé : Pierrot et Pierrette sont frères et soeurs et gagnent de l'argent en chantant dans la rue afin de payer les soins de leur grand-père malade. Prise de pitié, une femme se met en tête de les placer dans un orphelinat. 
Projections : Vendredi 31 mars 15h – Jeudi 6 avril 14h – Samedi 15 avril 14h 


L’ENFANT DE PARIS – 1913 – (1h50) 
Réalisation : L. Perret 
Scénario : Léonce Perret 
Société de production : Société des Etablissements L. Gaumont
Interprètes : Maurice Lagrenée, Louis Leubas, Suzanne Privat, Émile Keppens, Jeanne Marie Laurent, Henry Duval, Marie Dorly, Léonce Perret
Résumé : Marie-Paule de Valen est une jeune orpheline. Son père, officier de carrière, vient de mourir au Maroc et sa mère en succombe de chagrin. Malheureuse en pension, elle s’enfuit. Elle tombe entre les mains d’un malfaiteur qui la confie à un savetier tyrannique et alcoolique. Ce dernier la maltraite et la fait vivre misérablement. Elle trouve réconfort et soutien fraternel auprès de l’apprenti Bosco. Mais le père de Marie-Paule, ayant finalement survécu à ses blessures, réapparaît soudain. 
Projections : jeudi 30 mars 14h – mardi 4 avril 14h – samedi 8 avril 16h 


LE KID - 1921 – (77’) 
Réalisation : C. Chaplin 
Interprètes : Charles Chaplin, Jackie Coogan, Edna Purviance 
Résumé : Une jeune femme, abandonnée par son séducteur, ne voit d’autre issue que de déposer son nouveau-né dans une luxueuse voiture en espérant lui offrir ainsi une vie meilleure. Malheureusement, le véhicule est dérobé par deux malfaiteurs qui laissent l’enfant au détour d’une ruelle. Ce dernier est alors recueilli par un vagabond qui décide de l’élever. 
Projections : Samedi 1er avril 16h – Jeudi 6 avril 16h30 


LE TOUR DE FRANCE PAR DEUX ENFANTS - 1924
Réalisation : Louis de Carbonat
Production : Pathé
Interprètes : Mme Sapiani, Grégoire Willy, Lucien Legeay, Gaston Derigal, Claude Benedict, André Davesne, Grandet
Résumé : Inspiré d’un manuel de lecture scolaire, l’histoire relate le périple de deux orphelins, André et Julien Volden (quatorze et sept ans) par de multiples moyens de transport. 
À la suite de l’annexion de l’Alsace-Lorraine par les Prussiens et du décès de leur père (charpentier lorrain et veuf de bonne heure), ils quittent Phalsbourg et partent à la recherche d'un oncle paternel habitant Marseille à travers les provinces françaises. La diversité des populations amène la curiosité et habitue aux différences. 

    • 1ère partie : VERS LA FRANCE (1490m) – 1h12
    • 2ème partie : MONSIEUR GERTAL (930m) – 45’ 
    • 3ème partie : LES MEFAITS DU MISTRAL (910m) – 44’ 
    • 4ème partie : AIDONS-NOUS LES UNS LES AUTRES (775m) – 38’ 
    • 5ème partie : LE NAUFRAGE (680m) – 33’ 

Projections : 1ère partie mardi 11 avril 14h – 2ème partie mardi 11 avril 16h – 3ème partie mardi 18 avril 14h – 4ème et 5ème parties mardi 18 avril 16h 


LA SERIE DES « BEBE » (52’) 
Réalisation : Louis Feuillade 
Bébé est une série de courts-métrages muets, comiques, réalisés entre 1910 et 1913. Elle met en scène un jeune enfant, le petit Clément Mary, âgé de quatre ans. Vu le succès rencontré, quelque 82 films seront tournés. Tous les films ont un titre qui inclut le mot « Bébé » qui est aussi le nom de l'enfant dans les films.

  • BEBE NEGRE de L. Feuillade (1910) - 6’
  • BEBE APACHE de L. Feuillade (1910) - 10’ 
  • LES CHEFS D’OEUVRE DE BEBE de L. Feuillade et E. Cohl (1910) - 4’30 
  • BEBE VICTIME D’UNE ERREUR JUDICIAIRE de L. Feuillade (1912) - 11’ 
  • BEBE COLLE DES TIMBRES de L. Feuillade (1912) - 6’ 
  • BEBE A LE BEGUIN de L. Feuillade (1911) - 5’30 
  • BEBE ROI DE ROME de L. Feuillade (1910) - 8’ 

Projections : Mardi 4 avril 16h – Jeudi 6 avril 15h30 – Vendredi 14 avril 15h 


LA SERIE DES « BOUT DE ZAN » (43’) 
Bout de Zan est un personnage créé par Louis Feuillade, autour duquel il a créé une saga de courts métrages. Il existe plus de soixante films avec Bout de Zan réalisés entre 1912 et 1916 ; Bout de Zan (du nom de la confiserie) est interprété par René Poyen, né en 1908, et qui avait donc 4 ans lors des premiers films. Ce rôle d'enfant terrible est parfois accompagné du personnage Bébé, principalement au début de la saga. 

  • BOUT DE ZAN VOLE UN ELEPHANT de L. Feuillade (1913) - 8’30 
  • BOUT DE ZAN ET LE CIGARE de L. Feuillade (1913) - 4’30 
  • BOUT DE ZAN AU BAL MASQUE de L. Feuillade (1913) - 12’ 
  • JUDEX, épisode 2 : L’EXPIATION de L. Feuillade (1916) - 18’ 

 

LES TOUT PETITS (50’) :

  • LA FEE AUX CHOUX (1901) – Gaumont - 1’
    Réalisation : Alice Guy
    Résumé : Une fée apparaît à l’écran, dans un jardin et fait naître des bébés dans des choux. 
  • SAGE-FEMME DE 1ERE CLASSE (1902) – Gaumont - 4’
    Réalisation : Alice Guy
    Résumé : Un couple de jeunes mariés s'approche d'une boutique pour le moins singulière puisque l'on y vend des bébés ! Une discussion s'engage entre eux au cours de laquelle le jeune homme se laisse convaincre. La marchande présente divers poupons mais aucun ne semble faire l'affaire. Il est temps de passer à la réserve : c'est un potager rempli de nombreux choux. La marchande se penche vers les légumes pour y récolter de nombreux bébés bien vivants : les clients sont difficiles à satisfaire. 
  • LA POUPEE (1910) – Gaumont - 9’
    Réalisation : Etienne Arnaud
    Résumé : Une jeune bourgeoise tombe amoureuse d'un jeune militaire de passage qui vient loger chez elle. La fillette profite de l'inattention de sa mère pour s'enfuir. 
  • LA GREVE DES NOURRICES (1907) – Pathé - 11’30
    Réalisation : André Heuzé
    Résumé : Après la grève des bonnes, la grève des nourrices ! Elles plantent là leurs marmots qui, brutalement arrachés du sein, s’agitent et piaillent et elles se portent en masse à la Bourse du Travail. Elles montent à la tribune et après avoir parlé plus copieusement que Cicéron en ses bons jours, se répandent par les rues en manifestant. Tout à coup un bruit de coups de pieds, de coups de poings et de soufflets, des groupes informes roulant sur la chaussée dans les convulsions d’une lutte désespérée : c’est l’armée des nourrices qui se rencontre avec l’armée des agents. 
  • RIGADIN PERE NOURRICIER (1907) – Pathé - 8’40
    Réalisation : Georges Monca
    Résumé : Rigadin et sa fiancée, Andrée, reçoivent un colis quelque peu original : un bébé. Rigadin ne sait quelles explications donner et Andrée, soupçonneuse, le quitte. 
  • ONESIME ET LE NOURRISSON (1912) Gaumont - 6’30
    Réalisation : Jean Durand
    Résumé : Une nourrice abandonne son enfant au pied d'Onésime qui cherche à s'en débarrasser. Il veut le refiler à un aveugle, il le jette dans le canal, il tente de le laisser dans le placard d'un restaurant mais à chaque fois il est rattrapé. 
  • LE BAPTEME DE CALINO (1910) Gaumont - 4’20 - De Jean Durand
    Résumé : Le jour du baptême du petit Calino, en attendant la cérémonie, les invités se retrouvent à discuter dans un café. Et pendant que l'on écoute la dernière histoire, le petit Calino s'enfuit de la salle et part à vélo. Panique chez les parents, poursuite dans les rues, chutes chez les commerçants… 
  • LE NOËL DE MADAME (1907) Pathé - 4’ 

Projections Samedi 1er avril 14h – Vendredi 7 avril 16h30 – Jeudi 13 avril 14h 

 

JEUX DANGEREUX (P 91541) 45’ 

  • SUR LA BARRICADE (1907)- Gaumont - 4 min.
    Réalisation : Alice Guy 
    Résumé : Dans une rue de Paris, insurgés et forces de l'ordre s'affrontent. Malgré leur barricade, les insurgés se font prendre, et s'apprêtent à être exécutés sommairement. L'un d'entre eux, un jeune homme, réussit à les attendrir en leur montrant une bouteille de lait destinée à sa mère... 
  • LE BON INVALIDE ET LES ENFANTS (1908) – Gaumont - 3 min. 30 sec.
    Réalisation : Etienne Arnaud 
    Résumé : Un invalide regarde des enfants qui jouent au ballon dans un square. Survient un mauvais sujet qui s’empare du ballon. Pour consoler les enfants et leur permettre de jouer aux quilles, l’invalide leur prête sa tête, puis ses jambes et ses bras. 
  • LES VOLEURS D’ENFANTS (1905) – Pathé - 6 min. 30 sec.
    Résumé : L'enfant d'une famille aisée se fait enlever. Ses ravisseurs le contraignent à mendier et à voler. Un soir, l'enfant empêche les bandits d'agresser un homme. Celui-ci s'avère être son père qui tue le bandit et reconnaît son fils. Les policiers arrêtent les malfaiteurs. 
  • LE DETECTIVE (1906) – Pathé - 6 min. 40 sec.
    Résumé : Une enfant est surprise et enlevée par des brigands. Ils ne la rendront aux parents que si ceux-ci versent la forte somme. Mais le père préfère s’adresser à un détective qui, après s’être consciencieusement grimé, se présente au rendez-vous. 
  • LE PETIT JULES VERNE de G. Velle (1907) Pathé - 6 min.
    Réalisation : Gaston Velle 
    Résumé : Un petit garçon va se coucher. Sa maman lui dit bonne nuit et éteint la chandelle. À peine est-elle sortie, qu’il rallume la bougie et se met à lire. Il s’endort et rêve. 
  • UNE HEROÏNE DE QUATRE ANS (1907) Gaumont, 5 min. 40 sec.
    Réalisation : Alice Guy
    Résumé : Dans un salon bourgeois, un homme au bureau. La gouvernante habille la fillette et l'emmène en promenade aux Buttes-Chaumont. Tandis que la fille saute à la corde, la gouvernante s'endort sur un banc. Non loin de là, un homme se fait attaquer par deux apaches...  
  • JEUX D’ENFANTS (1913), Gaumont, 13 min. 35 mm copie 35 mm 18 i/s
    Réalisation : Henri Fescourt
    Résumé : Dans une famille bourgeoise composée du père, patron d'usine, d'une jeune et jolie mère et d'une fillette enrubannée, la nounou se voit confier la garde de la petite et de trois amis lors d'une sortie.  

Projections : Samedi 1er avril 15h – Vendredi 7 avril 15h – Jeudi 13 avril 16h 


LE ROMAN D’UN MOUSSE, 1913 – 1h36
Réalisation : Léonce Perret
Avec : Paul Manson ; Louis Leubas 
Résumé : Mélodrame en quatre parties : 1. Les Bandits du grand monde 2. Charles-Henri 3. Le Crime 4. A Chacun selon son oeuvre. A Biarritz, un marquis ruiné intrigue pour s'emparer de la fortune d'une jeune comtesse, veuve d'un capitaine de vaisseau. 
Projections : Jeudi 30 mars 16h – Samedi 8 avril 14h – Vendredi 14 avril 16h30 

Bref, une belle programmation à découvrir en famille. 

Infos Pratiques :
Les enfants du Cinéma Muet à la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé
Du 30 mars au 18 avril 2017 

Tarifs :
Normal : 6,50 €

Réduit (étudiants, seniors + 65 ans) : 5,00 €
1 billet donne accès à 1 séance de cinéma + espaces d’exposition
Achat des billets sur place ou sur le site de la Fondation 


 

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement