Vers toi terre promise, tragédie dentaire

C’est ça, c’est ça, l’hébreu… Va falloir qu’ils m’apprennent d’urgence à gémir en hébreu !

Que reste-t-il quand il n’y a plus rien ? Quand on perd une dent soit
elle repousse, soit on la remplace. Mais on ne remplace pas un être
cher lorsqu’il a disparu. On ne remplace pas un pays par un autre quand
on n’a plus de patrie. Dans Vers toi terre promise, Jean-Claude
Grumberg s’interroge sur ce que cela signifie d’être dépossédé de tout
ce qui constituait une vie.
En 1942, Charles Spodek victime des lois anti-juives doit abandonner
son cabinet de dentiste. Il le récupérera en 1945. Mais entre temps une
de ses filles a disparu en déportation tandis que l’autre, placée
pendant la guerre dans un couvent, a choisi de rentrer dans les ordres.
Charles et Clara, son épouse, ne la reverront plus. Pour eux qui sont
athées, la nouvelle est un choc. Progressivement s’insinue en eux le
sentiment de ne plus avoir de pays. Et aussi, sans grande conviction,
le besoin de partir ailleurs. En Israël ? Pourquoi pas.
Texte publié chez Actes Sud-Papiers.

Du mardi au samedi à 21h00,
Matinée le dimanche à 16h00.

Entre 29 et 39€.


Mélanie B.
Dernière modification le 15 octobre 2009

Informations pratiques

Horaires
Du 15 octobre 2009 au 22 novembre 2009

×

    Lieu

    Carré Marigny
    75008 Paris 8

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche