The shades

Pour la sortie de leur premier album, Le Meurtre de Vénus, Les Shades ont choisit le Cabaret Sauvage.

Le groupe s’habille de blanc en référence à l’album Blank Generation de
Richard Hell. Leurs concerts ressemblent à d’étranges messes païennes.
Une voix sur le fil, un clavier chavirant et un emballement minutieux
qui fait jaillir les étincelles comme la forge de Vulcain (n’est-il pas
le mari officiel de Venus ?). Leur présence opère comme le piège
magnétique d’une cage de Faraday.


Désormais, les Shades sont presque tous majeurs. Fraîchement
émancipés des influences du passé, ils ont leur autorisation de sortie
de territoire. Si l’on vend désormais la musique au détail, les Shades
ont opté pour un album “ concept ”. Le roi de choeur du groupe, Benjamin
Kerber, a signé la majorité des titres du Meurtre de Vénus, qu’une
fille de sa classe, “ inaccessible et intouchable ”, lui a lointainement
inspirée. Le premier texte sera la seule tâche de soleil d'un album au
très beau panache littéraire.


Mélanie B.
Dernière modification le 15 mai 2008

Informations pratiques

Horaires
Le 16 mai 2008

×

    Lieu

    59, Boulevard MacDonald
    75019 Paris 19

    Vous souhaitez communiquer sur Sortir À Paris ?
    ↪ Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises.
    Commentaires

    Soyez le premier à réagir !

    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche