Edmond au Théâtre du Palais Royal

Bonne nouvelle ! Alexis Michalik, l'auteur et metteur en scène du Porteur d'histoire et du Cercle des illusionnistes, présente dès le 15 septembre 2016 sa toute nouvelle création au Théâtre du Palais Royal, une pièce intitulée Edmond.

Alexis Michalik est devenu, en un rien de temps, un auteur et metteur en scène à suivre, suite au succès retentissant de ses deux précédentes pièces, Le Porteur d'histoire et Le cercle des illusionnistes. Récompensé à plusieurs reprises pour celles-ci (notamment, trois Molières), Alexis Michalik a su se démarquer avec des pièces intelligentes, fines et drôles, pleines de références historiques et culturelles, faites de mystères et de contes comme on n'en fait plus. 

Cette fois encore, avec sa nouvelle création, Alexis Michalik fera faire à ses spectateurs un bond dans le temps. Au programme d'Edmond, programmée dès le 15 septembre 2016 au Théâtre du Palais-Royal, l'histoire de la toute première représentation de Cyrano de Bergerac, en 1897.

Edmond (pour Edmond Rostand, auteur de Cyrano de Bergerac) est un homme contrarié : il n'a pas encore 30 ans, il est déjà père de deux enfants. Depuis deux ans, il n'a pas touché à l'écriture, et pourtant, il promet à Constant Coquelin une pièce nouvelle. Il ne connaît que son titre : Cyrano de Bergerac, il la veut en vers, et est bien déterminé à y arriver, malgré de nombreux problèmes de parcours... 

Infos pratiques :

Edmond, au Théâtre du Palais Royal, du 15 septembre au 30 novembre 2016.

Du mardi au samedi à 21h, le dimanche à 16h30.

Tarifs : de 17 à 60€

Réservations01 42 97 59 46

Marine S.
Dernière modification le 29 juillet 2016

Informations pratiques

Horaires
Du 15 septembre 2016 au 30 novembre 2016

×

    Lieu

    38, rue de Montpensier
    75001 Paris 1

    Tarifs
    CAT 4 : 17 €
    CAT 3 : 38 €
    CAT 2 : 44 €
    CAT 1 : 52 €
    CARRE OR : 60 €

    Vous souhaitez communiquer sur Sortir À Paris ?
    ↪ Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises.
    Commentaires

    Soyez le premier à réagir !