Covid: Jean-Roch appelle à ouvrir les clubs pour ne pas laisser les jeunes "livrés à eux-mêmes"

Par Caroline J. · Publié le 17 mai 2021 à 10h02 · Mis à jour le 17 mai 2021 à 10h05
Alors que les clubs et boîtes de nuit n’ont toujours aucune date de réouverture, Jean-Roch, le propriétaire du VIP-Room à Saint-Tropez, appelle à rouvrir les discothèques cet été en France. "Il faut absolument encadrer notre jeunesse et éviter de laisser [les jeunes] livrés à eux-mêmes sur la voie publique" a-t-il déclaré ce 17 mai sur France Info.

Les appels à rouvrir les clubs et boîtes de nuit se multiplient ces derniers jours en France. Dans une tribune publiée le 16 mai dans Le Parisien, plusieurs maires de stations balnéaires (Saint-Tropez, La Baule ou encore La Grande-Motte) réclament la réouverture des discothèques le 30 juin, dernière étape du plan de déconfinement. Craignant l’organisation de "fêtes sauvages", ces derniers appellent à "un déconfinement responsable". "À la catastrophe économique risquent de s'ajouter le désordre et le risque sanitaire. Car sans voies alternatives, des fêtes sauvages et désorganisées feront inévitablement leur apparition", expliquent-ils dans cette tribune.

Ce lundi 17 mai 2021 sur France Info, Jean-Roch, le propriétaire du VIP-Room à Saint-Tropez, appelle lui aussi à rouvrir les discothèques cet été, estimant nécessaire d’ « encadrer notre jeunesse ». « Il faut absolument encadrer notre jeunesse et éviter de les laisser livrer à eux-mêmes sur la voie publique quand les établissements ferment, quand les restaurants et les bars ferment. Cette jeunesse, quoi qu'il arrive, va vouloir sortir, va vouloir s'amuser. Elle va vouloir vivre, tout simplement », explique-t-il. Selon lui, « il y aura forcément des problèmes. Il y aura des débordements et il y aura forcément des accidents », si le gouvernement ne travaille pas avec les professionnels du secteur.

« Finalement, on n'est responsable ni de la première vague, ni de la deuxième, ni de la troisième. Et pourtant, la seule profession qui n'a aucune visibilité en France et qui est condamnée depuis 18 mois, ce sont les discothèques » alerte Jean-Roch qui estime qu’il y a « beaucoup moins de risques aujourd'hui dans les discothèques que dans les 1 600 mariages qui sont prévus par mois pendant tout l'été ».

On rappelle qu’à ce jour, les clubs et boîtes de nuit n’ont aucune date de réouverture, contrairement aux musées, cinémas ou encore salles de théâtre, autorisés à rouvrir dès ce 19 mai. Toutefois, des discussions doivent se tenir prochainement. Les professionnels du secteur devraient être fixés le 15 juin au plus tard.

A quand la réouverture des lieux festifs, clubs et boîtes de nuit et dans quelles conditions ?A quand la réouverture des lieux festifs, clubs et boîtes de nuit et dans quelles conditions ?A quand la réouverture des lieux festifs, clubs et boîtes de nuit et dans quelles conditions ?A quand la réouverture des lieux festifs, clubs et boîtes de nuit et dans quelles conditions ? Réouverture des clubs, discothèques et boîtes de nuit : le secteur fixé à la mi-juin ”au plus tard”
Alors que les terrasses, commerces non essentiels ou encore musées et cinémas vont pouvoir rouvrir leurs portes à compter du 19 mai 2021, dans le respect des jauges et des protocoles adaptés à chaque lieu et activité, qu’en est-il des clubs et discothèques ? Invité de BFM Business le 10 mai, le ministre délégué aux PME Alain Griset a fait savoir que les professionnels du secteur seront fixés sur une éventuelle réouverture de leur établissement le « 15 juin au plus tard ».

 

À ce sujet, le propriétaire du VIP-Room à Saint-Tropez juge cette échéance trop tardive. « On parle de 15 juin, c'est trop tard, c'est trop loin pour donner une réponse. Si on a un accord le 15 juin, comment peut-on sauver une saison ? Cela se prépare » explique-t-il sur France Info.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche