Coronavirus : Désinfection des rues dans plusieurs villes d'Ile-de-France

Par Manon C. · Photos par Manon C. · Publié le 2 avril 2020 à 09h39 · Mis à jour le 2 avril 2020 à 10h53
De nombreuses villes d'Ile-de-France ont commencé à désinfecter leurs rues et leur mobilier urbain, afin de tenter d'endiguer la propagation du Coronavirus.

Alors que l'Agence Régionale de Santé d'Ile-de-France ne s'est pas encore prononcée sur l'utilité ou non de désinfecter l'espace urbain, plusieurs villes d'Ile-de-France ont pris les devants et ont entamé cette semaine (et pour certaines, la semaine passée) la désinfection de leurs rues

  • En Seine-Saint-Denis 

Plusieurs villes de Seine-Saint-Denis ont commencé la désinfection des rues, à commencer par Le Bourget, la semaine dernière. Parmi les endroits désinfectés deux fois par semaine : le quartier de la gare, les abords des maisons de retraite, des centres de santé et des commerces, et une partie du mobilier urbain, tels que les abribus. 

Même initiative à Rosny avec une désinfection hebdomadaire, à Neuilly-Plaisance en début de semaine, et prochainement à Montreuil. Mais nombreux sont ceux qui se soucient de l'impact sur l'environnement d'une telle désinfection.

Alors côté produits, la ville de Rosny dilue le désinfectant Agrigerm (utilisé en agriculture biologique), tandis que Neuilly-Plaisance a choisi de pulvériser deux produits considérés par la municipalité comme 'non-toxiques' : un produit de désinfection chloré dilué à 25% sur certaines zones et un détergent sur d'autres. La ville de Montreuil réfléchit à la possibilité d'utiliser la vapeur ou la chaleur pour désinfecter ses espaces urbains. 

  • Dans les Hauts-de-Seine 

Le grand nettoyage des rues des Hauts-de-Seine a commencé à Suresnes, où l'opération sera renouvelée toutes les semaines. Bancs, poubelles, rampes, jeux pour enfants et d'autres espaces et mobiliers urbains ont été désinfectés. A Levallois-Perret, la municipalité a choisi un désinfectant à base de pin des Landes, considéré comme non-toxique pour l'Homme. 

A Colombes, les trottoirs ont été nettoyés à grande eau et aussi désinfectés, tout comme au Plessis-Robinson, qui a également désinfecté son mobilier urbain, en plus des trottoirs et des grands axes. 

A Clamart, la désinfection des abribus et des poubelles aura lieu deux fois par semaine; à l'instar de la ville de Puteaux qui asperge une solution anti-bactérienne sur ses abribus, ses poubelles et ses bancs publics; et Asnières-sur-Seine qui désinfecte ses abribus. 

  • Dans les Yvelines 

Dans les Yvelines aussi, plusieurs villes passent à l'attaque face au Coronavirus, avec une campagne de désinfection de l'espace public lancée à Saint-Germain-en-Laye au niveau de la gare et de la place du marché; à Fourqueux et à Chatou, où la commune nettoie deux fois par semaine à l'eau de javel les écoles ouvertes pour accueillir les enfants des soignants, les Ehpad, les abords des commerces du centre-ville et le mobilier urbain. 

A Montesson, la désinfection des trottoirs, des abribus, des bancs et des abords des commerces et des pharmacies a commencé le 1er avril. 

  • Dans le Val d'Oise 

Même son de cloche dans le Val d'Oise avec des campagnes de désinfection des rues, des trottoirs et du mobilier urbain à Montmorency autour des pharmacies et des magasins d'alimentation; et à Herblay-sur-Seine. 

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Lieu

1er Arrondissement
75001 Paris 1

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche