Coronavirus : vers des allées à sens unique dans les supermarchés ?

Par Caroline J. · Publié le 8 avril 2020 à 14h28 · Mis à jour le 8 avril 2020 à 14h32
Un parcours client avec un sens unique à respecter dans les allées des supermarchés ? C’est ce que préconise un groupe de scientifiques de Loire Atlantique afin de limiter les risques de contamination au covid-19.

Face au nombre croissant de personnes infectées au covid-19, les mesures se multiplient pour limiter la propagation, notamment dans les supermarchés. Ainsi, plusieurs enseignes de la grande distribution ont fait appel à un vigile pour s’assurer que les distances de sécurité sanitaires soient bien respectées à l’entrée de chaque supermarché mais aussi à l’intérieur, avec les fameux marquages au sol au niveau des caisses. D’autres ont décidé d’installer des horaires spécifiques réservés aux clients de plus de 70 ans.

Mais est-ce suffisant pour freiner les risques de contamination ? Selon plusieurs scientifiques de Loire-Atlantique, dont les recommandations ont été rapportées par nos confrères de Ouest-France, les supermarchés devraient mettre en place un "parcours client" unidirectionnel.

Ce groupe de cinq scientifiques préconise en effet d’instaurer un sens unique dans les allées de chaque enseigne afin de limiter au maximum les contacts entre chaque client. Toujours selon le quotidien régional, cette recommandation a déjà été validée par l’Agence régionale de Santé.

"La fréquentation des hypermarchés réaugmente et les gens se croisent à moins d’un mètre avec leurs chariots. Pour éviter qu'ils se croisent, il faut mettre des sens uniques", a expliqué à BFM Eco, Ronan Dantec, sénateur et porte-parole de ce groupe de scientifiques.

Plus concrètement, les cinq scientifiques préconisent des marquages au sol et des sens interdits indiquant, pour tous, le sens de déplacement. Et si un client oublie un produit devant lequel il vient juste de passer? "Il revient dans le rayon en passant par l’allée d’à côté", a précisé Ronan Dantec

Mais serait-il possible de mettre en place un tel dispositif ? La Fédération du commerce et de la distribution a répondu à BFM Eco, affirmant qu’il s’agit d’une mesure "difficile à mettre en œuvre d'un point de vue opérationnel, car cela supposerait que tout le monde fasse ses courses au même rythme et achète donc les mêmes volumes".

Toujours selon ce groupe de scientifiques, les supermarchés devraient adopter d’autres mesures pour limiter les risques comme se laver les mains à l’entrée du magasin, porter impérativement un masque ou encore prendre obligatoirement un produit lorsqu'il a été touché.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche