Coronavirus : des malades hébergés très bientôt dans des hôtels Accor en Île-de-France

Par Caroline J. · Publié le 16 avril 2020 à 10h36 · Mis à jour le 16 avril 2020 à 11h16
Dans une interview pour Franceinter, Sébastien Bazin, président du groupe hôtelier Accor, a indiqué que plusieurs de ses hôtels accueilleront, dès le 16 avril au soir, des malades du covid-19, « porteurs asymptomatiques ou faibles » mais contaminants.

Un accord a donc été trouvé entre l'Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, des collectivités en Ile-de-France et le président du groupe hôtelier Accor, afin d’héberger des malades du covid-19 dans des hôtels de la région francilienne.

Invité de Franceinter le 16 avril, Sébastien Bazin, le président du groupe hôtelier Accor, a confié que plusieurs de ses hôtels se portaient volontaires pour accueillir, dès ce jeudi soir, des personnes infectées du coronavirus, « porteurs asymptomatiques ou faibles » mais contaminants. 

"On avait lancé il y a trois semaines avec l’APHP une plateforme de réservation pour le personnel soignant, pour les femmes battues et plein d’autres personnes. Il y avait eu 25.000 personnes en l’espace de 20 jours dans les hôtels du groupe Accor. On va plus loin : hier soir l’APHP a décidé, avec les collectivités territoriales, notamment la mairie de Paris et la Seine Saint-Denis, de lancer trois pilotes sur l’Ile de France. Ils nous ont demandé si l’on pouvait déjà mettre des hôtels à disposition dès ce soir pour des personnes atteintes du virus et asymptomatiques, mais qui sont contaminantes. La seule condition, c’est que mes propriétaires hôteliers soient d’accord. On a appelé certains propriétaires et on a déjà aujourd’hui plus de 300 hôtels qui ont dit oui et qui sont volontaires pour aider le monde médical."

Bien évidemment, des mesures de sécurité sanitaire seront prises. "Les mesures de sécurité sanitaire seront renforcées avant, pendant et après, puisque ces hôtels sont destinés à rouvrir, donc à accueillir des clients. Je ne veux pas qu’ils aient la trouille d’aller dans un hôtel qui a servi à ceux qui en ont le plus besoin. On sait faire, il faut juste apprendre de ce qui a été fait ailleurs dans d’autres pays." a-t-il précisé.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche