Coronavirus : les plages d'Etretat pourraient rouvrir dès ce week-end

Par Laurent P. · Publié le 15 mai 2020 à 16h25 · Mis à jour le 15 mai 2020 à 16h26
Après l'annonce mercredi 13 mai, de la part de nombreuses villes côtières du pays, de l'ouverture de leurs plages dans la semaine, c'est au tour de la ville normande d'Etretat d'annoncer une ouverture de son littoral pour ce week-end, dès le 16 mai 2020. L'occasion pour les normands de retrouver le goût des promenades sur la plage tout en mettant en pratique les consignes sanitaires de rigueur.

Bonne nouvelle pour les habitants d'Etretat ! Malgré le coronavirus, la ville a annoncé que les plages pourraient peut-être rouvrir ce week-end, dès le samedi 16 mai, à la condition que la préfecture du Havre, qui s'occupe du dossier, ait accepté d'ici là une réouverture, comme l'a autorisé le Premier ministre (et ancien maire du Havre), Edouard Philippe lors d'un point de situation le 7 mai dernier. La ville rejoint donc de nombreuses autres villes normandes comme Le Havre, la communauté de communes Granville Terre et Mer, les plages comprises entre Gatteville et Aumeville-Lestre (Val-de-Saire) ou encore celles de la Côte de Nacre.

Comme le rapporte nos confrères de Paris-Normandie, Etretat et plusieurs communes du littoral alentours comme Le Tilleuil, Saint-Jouin-Bruneval ou encore La Poterie ont déposé un dossier commun d'ouverture de leurs plages respectives, en début de semaine, et attendaient une réponse de la préfecture vendredi 15 mai. Concernant ce dossier, a été décidé de proposer le concept de "plage dynamique" comme l'ont fait les autres villes du pays : "Seules les pratiques sportives individuelles ou en collaboration avec les fédérations, les ligues et les clubs pourront être autorisées dans un premier temps" explique ainsi la mairie sur Facebook.

La municipalité poursuit : "La question de l’accès au Perrey et aux sentiers du littoral sera également l’objet de la demande de la municipalité d’Étretat. Le principe retenu est que le bord de mer - au sens large du terme - est un lieu de passage et non un espace de sédentarité" Et de conclure : "Ce dispositif, pour réussir, devra faire appel aussi au sens des responsabilités de nos concitoyens". Quoi qu'il en soit, la ville s'est dite prête à recevoir des promeneurs dans le respect des gestes barrières.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche