Transports : retard de la rénovation du RER, la réaction de Valérie Pécresse

Par Rizhlaine F. · Publié le 21 mai 2020 à 20h14 · Mis à jour le 21 mai 2020 à 20h15
Valerie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France s'indigne du retard de la rénovation du RER au profit du CDG Express. Dans un courrier adressé au PDG de SNCF réseau, elle reproche une décision unilatérale de suspendre l'appel d'offre de Nexteo.

Il y a comme de l'orage dans l'air du côté des transports en commun. Valérie Pécresse présidente de la Région Île-de-France a fait part de son indignation dans un courrier adressé à Luc Lallemand, PDG de SNCF Réseaux. En cause ? Un calendrier des travaux remis en cause qui entraine un retard de la rénovation des RER au profit du chantier du CDG Express, un projet de ligne rapide entre Paris et l'Aéroport Roissy - Charles de Gaulle.

"J’apprends avec stupeur que SNCF Réseaux veut reporter son investissement dans le système Nexteo qui automatiserait les RER B et D pour une bien meilleure ponctualité. Il est injustifiable que l’Etat donne priorité à CDG Express ou Roissy-Picardie au détriment des RER du quotidien" déclare Valérie Pécresse dans un tweet. 

Elle reproche à Luc Lallemand une décision unilatérale de suspendre l'appel d'offre de Nexteo, un nouveau système de signalisation qui avait pour but d'améliorer à la fois la capacité et la régularité des lignes B et D du RER. Celui-ci devait être mis en service avec l'arrivée de nouveaux trains sur ces lignes, prévu entre 2026 et 2029. Un projet estimé à à 907 millions d'euros pour des lignes qui d'ordinaire représentent une fréquentation journalière de 1 million de passagers en ce qui concerne le RER B et 650 000 pour le RER D.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche