Un nouveau label pour certifier les produits bio et équitable

Par Charlene S. · Publié le 22 mai 2020 à 14h37 · Mis à jour le 22 mai 2020 à 14h46
Un nouveau label vient d'être crée et certifié par la Fédération nationale d’agriculture biologique : Bio Français Equitable. Il sera attribué aux produits agricoles qui respectent les règles du bio et du commerce équitable.

Bio Français Equitable : voici le nouveau nom du label qui apparaitra bientôt dans vos rayons. Grâce à cette nouvelle indication, il sera désormais possible de repérer les produits bio issus des règles du commerce équitable. En clair, un simple label vous assurera que ce que vous mangez est sain et que les producteurs ont été rémunérés équitablement. 

Certaines marques ont déjà pu commencer à utiliser ce label sur quelques-uns de leurs produits comme c'est le cas pour Picard, spécialiste des produits surgelés.

Un nouveau label pour certifier les produits bio et équitableUn nouveau label pour certifier les produits bio et équitableUn nouveau label pour certifier les produits bio et équitableUn nouveau label pour certifier les produits bio et équitable

Comment ça marche ? Pour obtenir cette nouvelle certification, créée et délivrée par la FNAB (la fédération nationale d’agriculture biologique), les agriculteurs devront respecter des conditions très précises : 

  • Les producteurs doivent être en mesure de prouver que leurs matières premières correspondent bien aux règles du bio et qu'elles ont été produites et transformées en France
  • Les matières premières utilisées doivent être achetées auprès d’un des 4000 producteurs adhérents du réseau FNAB
  • Les produits sont obligatoirement vendus sur le marché français
  • La bonne rémunération doit être garantie pour chaque intervenant de la chaine de production
  • Les factures sont payées sous 30 jours

Dans certains cas, cela impliquera que le producteur et le distributeur se mettent d'accord sur le prix de vente du produit, de manière équilibrée.

Dernière modalité : le distributeur du produit versera annuellement au producteur au moins 1% du prix d’achat du produitDe son côté, le producteur sera tenu avec cette somme de financer de futurs développements visant à favoriser l’agriculture biologique.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche