Le gouvernement prévoit un plan pour lutter contre les rodéos urbains

Par Charlene S. · Publié le 25 mai 2020 à 17h27 · Mis à jour le 25 mai 2020 à 17h30
Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a annoncé ce lundi 25 mai que le gouvernement était en train d'élaborer un plan pour lutter contre le fléau des rodéos urbains.

Bientôt un plan pour renforcer la lutte contre les rodéos urbains ? C'est ce que prévoit le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner. Avec une hausse de 15% pendant le confinement, ces courses des véhicules deux roues représentent une pratique dangereuse qui a récemment blessée un policier lors d'une intervention. 

En visite dans un commissariat parisien ce lundi 25 mai, le ministre de l'intérieur a annoncé avoir confié à deux députées LREM, Natalia Pouzyreff et Catherine Osson, la tâche d'élaborer un nouveau plan pour renforcer la lutte contre ces rodéos sauvages.

"L’heure était arrivée de mettre en place un nouveau plan d’actions, plus ambitieux encore, plus global contre les rodéos urbains" a t-il déclaré. "Nous devons relever, plus encore, le défi des saisies des véhicules, en nous appuyant davantage sur le renseignement et l’enquête judiciaire. Car en confisquant les motos, les quads et les scooters des délinquants, nous les privons de leur capacité à nuire, à se mettre eux-mêmes en danger" a précisé Christophe Castaner.

Des nouvelles mesures qui devraient donc permettre de saisir plus facilement les véhicules. Une loi avait déjà été mise en place en 2018 contre ce délit. Elle prévoyait notamment 30 000 euros d'amende et une peine passible de deux ans de prison ferme pour les personnes pratiquant ces rodéos urbains

 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche