Paris : la manifestation pour les sans-papiers interdite par la préfecture de Police

Par Alexandre G. · Publié le 30 mai 2020 à 16h30 · Mis à jour le 30 mai 2020 à 16h30
Les collectifs de la Marche des Solidarités des Gilets Jaunes et certains syndicats appelaient à manifester en faveur de la défense des droits des sans-papiers ce samedi 30 mai à Paris. La manifestation prévue entre la place de l'Opéra et Strasbourg-Saint-Denis a été interdite par la préfecture de police.

La manifestation en faveur des sans-papiers ne pourra se tenir à Paris. Dans le but de protéger les droits des personnes sans-papiers "contre la bombe sanitaire" du coronavirus, 208 collectifs, syndicats et Gilets Jaunes ont appelé à une grande manifestation ce samedi 30 mai, à Paris. Au surlendemain de l'annonce de la phase 2 du déconfinement par le Premier ministre, alors même que les rassemblements de plus de 10 personnes sont toujours interdits au moins jusqu'au 22 juin, la police a interdit le parcours de la manifestation déposé en préfecture, en raison des "risques sanitaires qu'un tel évènement est susceptible de générer"

Aussi, les organisations réclamaient des "mesures immédiates" face au danger que représente la crise sanitaire pour les personnes sans-papiers, en particulier dans les foyers et centres de rétention où ils se trouvent. D'après la tribune qu'ils ont signé sur Mediapart le 28 avril, , "la crise sanitaire est en train de devenir une véritable bombe sanitaire" pour ces personnes expliquent-ils. Ils réclament des "tests systématiques dans les foyers, isolement des personnes contaminés dans des lieux décents", ou encore une "distribution de masques, gants et gel", ainsi qu'une "régularisation pour tous". 

Par ailleurs, le parcours de la manifestation devait démarrer soit à la Place de la Madeleine, soit à la Place de l'Opéra, pour ensuite passer par la place de la République et se terminer à Strasbourg-Saint-Denis. Par décision préfectorale, en raison des conditions de l'état d'urgence sanitaire, la préfecture de police de Paris a interdit la tenue de l'évènement. En cas d'infraction, les manifestants risquent une contravention de 135 euros. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche