Déconfinement : Olivier Véran appelle à ne pas aller « trop vite »

Par Rizhlaine F. · Photos par My B. · Publié le 8 juin 2020 à 16h35 · Mis à jour le 9 juin 2020 à 11h31
Si le déconfinement s'accélère et que les chiffres sont en nette amélioration, le ministre de la Santé a mis en garde les français ce lundi 8 juin 2020. À l'occasion d'un déplacement dans l'Oise, il appelle à la vigilance face au coronavirus et à ne pas aller trop vite malgré la levée des restrictions.

C'est presque un retour à la normale. La deuxième phase du déconfinement s'est accompagnée notamment de la réouverture des restaurants en zone verte et des terrasses en zone orange, les musées et monuments font leur retour de même que les parcs de loisirs. Les chiffres indiquent un ralentissement de l'épidémie de coronavirus en France et ce dimanche 7 juin 2020, on dénombrait 13 décès liés au virus en hôpital soit le bilan le plus faible depuis mi-mars. 

Et pourtant, pas question de baisser la garde : le ministre de la Santé, Olivier Véran, a lancé un avertissement aux français ce lundi 8 juin 2020. À l'occasion d'un déplacement au sein d'un centre de dépistage dans l'Oise il rappelle qu'en France "on n’a pas encore gagné la guerre" tout en appelant à la vigilance dans un direct sur BFMTV.

"Je comprends évidemment les demandes, les attentes, l’impatience qui peut s’exprimer d’avoir la capacité de reprendre notre vie normale au plus vite" a précisé le ministre. À cette occasion, il rappelle également que l'impact d'une nouvelle levée de restriction dans le cadre du déconfinement sur l'évolution de l'épidémie peut être observé seulement 10 à 15 jours après sa mise en application. Ainsi, d'ici le début de la semaine prochaine, les chiffres devraient éventuellement indiquer si la France est parvenue ou non à franchir avec brio la deuxième étape de son déconfinement qui a débuté le 2 juin 2020..

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche